Alessandra Carloni vit et travaille à Rome, où elle est née en 1984. Elle décroche un premier diplôme à l’Académie des Beaux-Arts de Rome en 2008 auquel vient s’en ajouter un autre en Histoire de l’art contemporain. Depuis 2009, Alessandra participe à des expositions personnelles et collectives à travers l’Italie et remporte le prix Basilio Cascella en 2013. En parallèle, elle se passionne pour la peinture murale, ce qui l’amène à réaliser des interventions dans plusieurs villes après concours et notamment à Villerupt en 2017.

“J’ai interprété le caractère de cette région aride et riche d’histoire à ma manière habituelle, mêlant onirisme et féérie. Je cite Basilicata coast to coast, un film que j’ai particulièrement apprécié tant il rend bien l’esprit de la Basilicate, ses traditions, son humanité naturelle, sa musique, ainsi que l’évolution des cinq personnages au cours de leur voyage. Toute la scène se déploie dans le dos du personnage au premier plan, le réalisateur qui tient en main une caméra pour filmer son voyage. Il porte sur ses épaules un chariot attaché par des cordes, le chariot du film, où se trouvent les cinq personnages de l’histoire. On y retrouve aussi des citations des paysages qu’ils traversent, la statue du Rédempteur à Maratea, les vastes étendues de champs dorés, les villages de pierre nichés au sommet de pitons rocheux, les sassi, ainsi que les énormes éoliennes. Un voyage dans le cinéma auquel j’ai voulu donner une dimension onirique.”