A CASA TUTTI BENE

Panorama

Alba (Stefania Sandrelli) et Pietro (Ivano Marescotti), un couple de retraités, vivent sur une île non loin de la côte italienne.  À l’occasion de leurs noces d’or, ils réunissent leur belle et grande famille le temps d’une cérémonie et d’un repas. Oui mais voilà, la mer est agitée et le bateau qui doit ramener toute la famille sur le continent le soir-même ne peut pas partir. Tout le monde se retrouve bloqué sur l’île, contraint de cohabiter pendant quelques jours. Leur séjour se transforme alors en un véritable chaos émotif. Les sourires de façade tombent et révèlent des mensonges enfouis, des vérités inavouables, des conflits, de la jalousie, des questions en suspens… Certains se recentrent sur eux-mêmes, d’autres se découvrent devant le regard médusé d’Alba et Pietro résignés et celui de la jeune génération qui se promet de ne pas commettre les mêmes erreurs que leurs aînés.

 

 

« Après avoir vécu et travaillé 12 ans à Los Angeles, après avoir voyagé loin, physiquement et affectivement, et découvert des choses que je n’aurais jamais imaginées, ceci est un vrai retour aux sources, un peu comme le retour à Ithaque d’un Ulysse un peu plus adulte, qui a vu et vécu beaucoup de choses. […]

J’ai voulu décrire la société de mon pays, pas forcément uniquement celle d’aujourd’hui, et la volonté consciente ou inconsciente de survivre, de "corriger" le passé, de réparer, d’aller vers un lendemain meilleur et de repartir. J’ai cherché à réaliser une fresque qui raconte la vie entre pathos, émotion et fébrilité dans la recherche du bonheur, un film intemporel, qui reflète une inquiétude sans doute caractéristique de notre époque mais que je soupçonne d’avoir existé de tout temps. »

Gabriele Muccino, Dossier de presse

 

 

Gabriele Muccino (Rome, 1967) a été du élève du Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome. Il travaille d’abord pour Rai Tre, puis il réalise des documentaires. Il passe à la fiction en 1998 (Ecco fatto). Come te nessuno mai (1999) est sélectionné à la Mostra de Venise mais le vrai succès arrive avec L’ultimo bacio (Juste un baiser, 2001). En 2006 Hollywood fait appel à lui : il y réalise trois des onze films de sa carrière.



RÉALISATION : Gabriele Muccino
SCÉNARIO : Gabriele Muccino, Paolo Costella
IMAGE : Shane Hurlbut
MONTAGE :Claudio Di Mauro
SON : Nicola Piovani
PRODUCTEURS : Marco Belardi
PRODUCTION : Lotus Production, Rai Cinema, en association avec 3 Marys Entertainment
INTERPRÈTES : Stefano Accorsi, Pierfrancesco Favino, Stefania Sandrelli, Claudia Gerini, Elena Cucci, Giulia Michelini, Carolina Crescentini, Massimo Ghini, Sabrina Impacciatore, Ivano Marescotti, Giampaolo Morelli, Valeria Solarino, Gianmarco Tognazzi, Sandra Milo, Tea Falco, Gianfelice Imparato

Italie, Suisse, France - 2018
DURÉE : 1h 45

PARTENAIRES

SUIVEZ-NOUS

FESTIVAL DU FILM ITALIEN DE VILLERUPT

6 rue Clemenceau – 54190 Villerupt

 

+33 (0)3 82 89 40 22

[email protected]