IL BANCHIERE ANARCHICO

Panorama

Un richissime banquier (Giulio Base) fête son anniversaire lors d'un dîner avec son seul invité et ami (Paolo Fosso), curieux de savoir comment il a acquis son immense fortune. Originaire d'un milieu populaire, le banquier affirme que son empire vient de sa volonté de mener une lutte des classes aussi radicale que celle des anarchistes purs et durs, même s'il la pratique dans la solitude. C'est pour lui le seul moyen de mener une vie vraiment révolutionnaire, d'être un militant politique bien supérieur à ses ex-camarades qu'il qualifie de "putains de la doctrine libertaire". Il s'insurge au cours d'une longue démonstration contre les injustices de la bourgeoisie et surtout le poison mortel qui mine notre liberté : l'argent. Argent que lui-même a accumulé sans scrupules et sans règles, pour être totalement libre.

 

 

« Bien qu'ayant travaillé pendant 35 ans, je vis cette expérience comme si c'était mon premier film. Depuis toujours je voulais le réaliser et j'ai enfin trouvé le courage de le faire. Pour ce pamphlet foudroyant, j'ai rêvé longtemps de cette mise en scène dépouillée et purement intellectuelle, mettant en évidence la raison pure en lieu et place des acteurs, lorsque c’était possible. Le cinéma offre encore la possibilité de plans débarrassés de leurs scories. En cinéphile insatiable, j'aime ces auteurs et leurs œuvres. Dans ce parti pris de rigueur (nouveau pour moi), je voulais rendre l'engagement de l'oxymore du titre. Celui de l'histoire de toutes les sociétés : celle de la lutte des classes. La bourgeoisie semble avoir disparu des écrans. J'ai essayé de regarder le pouvoir en face. Sans satire. Sans manichéisme. Pessoa nous a appris que l'iconoclasme peut se cacher derrière des modalités sophistiquées. J'ai pris le risque d'en faire du cinéma. »

Giulio Base, Dossier de presse

 

 

Giulio Base (Turin, 1964) a suivi les cours d'acteur à la Bottega teatrale de Florence de Vittorio Gassman et obtient son diplôme en 1983. C’est comme acteur qu’il débute au cinéma en 1989 puis il réalise son premier long-métrage, Crack en 1991. Il a à son actif 24 films en tant que réalisateur, 34 en tant qu'acteur, alternant cinéma et télévision.



RÉALISATION : Giulio Base
SCÉNARIO : Giulio Base d'après le roman
IMAGE : Giuseppe Riccobene
MONTAGE :Gabriele Burchiellaro
SON : Pietro Freddi
PRODUCTEURS : Tiziana Rocca, Emanuele Nespeca, Giulio Base
PRODUCTION : Agnus Dei Production, Rai Cinema, Solaria film, G.B. Production, Alberteam Group
INTERPRÈTES : Giulio Base, Paolo Bosso

Italie, Suisse, France - 2018
DURÉE : 1h 22

PARTENAIRES

SUIVEZ-NOUS

FESTIVAL DU FILM ITALIEN DE VILLERUPT

6 rue Clemenceau – 54190 Villerupt

 

+33 (0)3 82 89 40 22

[email protected]