L'EVANGILE SELON SAINT MATTHIEU

Il vangelo secondo Matteo

Pier Paolo Pasolini

Résumé

À travers des scènes de la vie du Christ, de l'Annonciation à la Passion, l'adaptation de Pasolini est une fidèle reconstitution de L'Évangile selon Matthieu.

 

« Un homme est au centre de l’image. Au centre du monde. Indifférent au jour et à la nuit, il prêche, invoque, harangue, convoque, exhorte et provoque. Tel un chef de guerre, il appelle à aimer "vos ennemis et [prier] pour ceux qui vous persécutent". La scène est sublime, d’une simplicité martiale. Appel paradoxal, livre exalté, exaltant et personnage complexe (Jésus et/ou Pasolini ?), on ne pouvait rêver meilleure trinité pour cette lecture de la vie du Christ. La vision de Pasolini est riche d’émotions, de sens, d’humilité et de distance. [...]

Les rapports de Pasolini au catholicisme et à la religion en général ont toujours été difficiles. Iconoclaste, le cinéaste écope d'une condamnation pour blasphème envers la religion d'état pour son sketch La Ricotta, relatant un tournage de cinéma sur la vie du Christ (pour le film à sketches ROGOPAG dont les autres segments sont réalisés en 1963 par Roberto Rossellini, Jean-Luc Godard et Ugo Gregoretti). Blasphème ? Depuis longtemps, Pasolini essaie de comprendre un sens du sacré profane qu'il porte en lui, un sacré déconnecté de la religion. Ce qui lui fera dire plus tard à propos de L’Évangile : "Je ne crois pas que le Christ soit le fils de Dieu, parce que je ne suis pas croyant, du moins consciemment. Mais je crois que le Christ est divin : autrement dit, je crois qu’en lui, l’humanité est si élevée, si rigoureuse, si idéale qu’elle va au-delà des termes ordinaires de l’humanité". »

Leo Soesanto, dvdclassik.com, 12 décembre 2003

 

Pour se préparer au tournage du film, Pasolini s'est rendu en Palestine. À son retour il réalise un documentaire qui relate ses repérages : Sopralluoghi in Palestina per il Vangelo secondo Matteo. Le film sera finalement tourné dans le sud de l'Italie et notamment en Basilicate à Barile, Avigliano et dans les Sassi de Matera.

Informations

RÉALISATION : Pier Paolo Pasolini
SCÉNARIO : Pier Paolo Pasolini d'après L'Évangile selon Saint Matthieu
IMAGE : Tonino Delli Colli
MONTAGE :Nino Baragli
MUSIQUE : coordination Luis E. Bacalov, extraits de Bach, Mozart, Prokofiev, Webern, Missa Luba congolaise, Negro spirituals, Chants révolutionnaires russes
PRODUCTEUR(S) : Alfredo Bini
PRODUCTION :

Arco Film, Lux Compagnie Cinématographique de France

DISTRIBUTION : Carlotta Films
INTERPRÈTES :

Enrique Irazoqui, Margherita Caruso, Susanna Pasolini, Marcello Morante, Mario Socrate, Settimio Di Porto, Otello Sestili, Ferruccio Nuzzo, Giacomo Morante, Alfonso Gatto, Enzo Siciliano


Italie, France - 1964
DURÉE : 137 min

Réalisation : Pier Paolo Pasolini

Poète, romancier, dramaturge, acteur occasionnel, peintre, phi­losophe, Pier Paolo Pasolini, né à Bologne en 1922, fit preuve d’une exceptionnelle po­lyvalence artistique et il fut aussi un cinéaste prolifique, auteur entre autres de Accattone (1961), Mamma Roma (1962), Théorème (1968), le Décaméron (1971) ou Salò les 120 journées de Sodome (1975). Homme engagé, chroniqueur virulent suscitant polémiques et scandales, Pasolini a été l’un des personnages les plus controversés de la société italienne de l’après-guerre jusqu’à son assassinat sur la plage d’Ostie dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975.

Bande-annonce

Aucune bande-annonce n'est disponible

Séances

  • MJC AUDUN-LE-TICHE, le 28/10/2019 à 17h30.