UN SOIR EN TOSCANE

Dolce fine giornata

Jacek Borcuch

Résumé

Maria Linde (Krystyna Janda) est une poétesse juive polonaise, Prix Nobel de littérature, qui vit en Toscane depuis l’époque de l’état de siège en Pologne. Elle est entourée de son mari Antonio (Antonio Catania) et de sa fille Anna (Katia Smutniak) venue de Rome avec ses enfants car la ville de Volterra a organisé une fête en son honneur. Alors qu’il y a une forte tension qui de Lampedusa se propage dans tout le pays, Maria a une relation peu discrète avec Nazeer (Lorenzo de Moor) un jeune restaurateur égyptien. Un attentat terroriste à Rome attise les peurs et les haines. Le restaurant de Nazeer est incendié. Pour se démarquer de la paranoïa ambiante, Maria fait un discours accusateur envers les politiques migratoires européennes et se dit prête à rendre son prix Nobel. Elle est unanimement accusée de sympathie pour les terroristes islamistes et elle voit se dresser de nouveaux barbelés autour d’elle, comme le recommencement d’une histoire ancienne.

 

« J’ai l’impression que l’Europe n’a pas de véritable idée sur la manière dont elle peut évoluer et se développer. Les seules voix qui s’élèvent de manière forte sont celles des extrémistes aux inclinations nationalistes évidentes, qui essaient de profiter de cette crise à des fins populistes. Je voulais parler de tout ça, non pas pour essayer de trouver des réponses ou des solutions, mais pour essayer de m’approcher des réponses qui façonnent notre quotidien. Dolce fine giornata est principalement un récit sur la peur qui assaille les Européens. Je voulais l’analyser, afin d’en percevoir la véritable nature. Et comme j’ai beaucoup voyagé à travers l’Italie ces dernières années, je me suis dit que je me devais de situer l’histoire là-bas. L’Italie est au cœur de la culture européenne, et le pays se trouve dans une situation difficile, tout comme la Pologne. »

Jacek Borcuch, propos recueillis par Ola Salwa, Cineuropa, 1er février 2019

Informations

RÉALISATION : Jacek Borcuch
SCÉNARIO : Jacek Borcuch, Szczepan Twardoch, Martin Cecko
IMAGE : Michal Dymek
MONTAGE :Przemyslaw Chruscielewski
MUSIQUE : Daniel Bloom
PRODUCTEUR(S) : Marta Lewandowska, Marta Habior, Michel Chechnicki, Tomas Dukszuta, Dymitr Solomko, Michal Turnau
PRODUCTION :

No Sugar Films, Tank Production, Motion Group, Aeroplan Studios, avec la contribution de Polski Istytut Sztuki

DISTRIBUTION : France : New Story
INTERPRÈTES :

Krystyna Janda, Kasia Smutniak, Antonio Catania, Lorenzo de Moor, Vincent Riotta, Robin Renucci, Mila Borcuch, Viktor Benicki


Pologne - 2019
DURÉE : 97 min

Réalisation : Jacek Borcuch

Jacek Borcuch (Kwidzyn, 1970), polonais, est comédien, scénariste et réalisateur. Après des études de philosophie, il se tourne vers le cinéma et réalise ses premiers longs-métrages Kallafior, en 2000 et Tulipany en 2004. De 2005 à 2015 il réalise diverses séries télévisées. Dolce fine giornata est son cinquième long-métrage.

Bande-annonce

Aucune bande-annonce n'est disponible

Séances

  • CINEMOBILE, le 27/10/2019 à 21h00.
  • CINEMA RIO, le 30/10/2019 à 20h30.
  • CINEMA PARADISO, le 02/11/2019 à 16h30.
  • MJC AUDUN-LE-TICHE, le 03/11/2019 à 16h30.
  • CINEMA RIO, le 04/11/2019 à 15h15.
  • CINEMA PARADISO, le 06/11/2019 à 17h30.
  • CINEMA RIO, le 09/11/2019 à 11h00.
  • CINEMA PARADISO, le 09/11/2019 à 16h30.
  • CINEMA PARADISO, le 10/11/2019 à 14h15.