MADONNA, CHE SILENZIO C’È STASERA

MADONNA, CHE SILENZIO C’È STASERA

Maurizio Ponzi

MADONNA, CHE SILENZIO C’È STASERA

Une petite ville industrielle à la périphérie de Florence. Un jeune homme dont les rapports avec la mère dominatrice sont difficiles, est confronté au problème du chômage. Une journée passée à chercher du travail est l’occasion de rencontres mi-comiques, mi-désespérées.

 

Le héros, tendre et drôle, affronte les mille difficultés de l’existence avec une égale disponibilité. Pas de temps mort. Une mise en scène précise et sûre de Ponzi et Francesco Nuti est excellent dans les situations tragi-comiques.

 

Maurizio Ponzi (1939, Rome) débute dans le monde du cinéma comme critique pour diverses revues cinématographiques. Assistant de Pasolini en 1966 pour Amore e rabbia, il réalise son premier en 1968, I visionari, primé au Festival de Locarno. Aun début des années 1980, il réalise consécutivement trois films avec Francesco Nuti dans le rôle principal : Io, Chiara e lo Scuro (1982), Madonna che silenzio c’è stasera (1983), Son contento (1984).

Maurizio Ponzi

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/71YrOxcsnnL._AC_SY445_.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Maurizio Ponzi

Scénario : Francesco Nuti, Elvio Porta

Image :  Carlo Cerchio, Maurizio Calvesi

Montage : Sergio Montanari

Musique : Barbaluna

Producteur (s) : Grianfranco Piccioli, Marco Valsania

Productions : Hera International Film

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Francesco Nuti, Edy Angelillo, Massimo Sarchielli, Gianna Sammarco

Année : 1982
Durée : 1h 30
Pays de producion : Italie