FUORI STAGIONE

FUORI STAGIONE

Luciano Manuzzi

FUORI STAGIONE

L’hiver, Cesenatico, une station balnéaire proche de Rimini, est une ville endormie, où vivent quelques habitants  somnolents, attendant la prochaine « saison ». Un jeune homme apparemment « bien », et une jeune fille d’à peine vingt ans arrivent à bord d’une grosse voiture. Ils devraient poursuivre vers le sud, mais, après une dispute, la jeune fille abandonne son accompagnateur, qui cherche en vain à la suivre. En errant dans Cesenatico, elle rencontre Nicola, photographe napolitain d’aspect sympathique et rassurant. La ville entière semble à leur disposition et ils louent un appartement dans un immeuble isolé, apparemment vide, dans l’ attente des estivants. Or, le même bâtiment a été choisi par des malfaiteurs, qui y ont séquestré le fiancé de la jeune fille, dans l’espoir d’en tirer une rançon. Les deux amoureux, qui n’étaient passés que par hasard à Ce­ senatico, s’y trouvent ainsi bloqués, dans deux appartements  adjacents. Tandis que, d’un côte, elle vit sa nouvelle aventure, vouée à une fin rapide, de l’autre, le jeune homme passe par une expérience hallucinante. Par une fatalité étrange, tous deux trouvent la mort : elle, tuée pendant un « jeu » stupide, lui, intoxiqué par une dose excessive de barbituriques, que ses geôliers lui ont donnée par erreur.

L’histoire  de Cesenatico n’est qu’un symbole, celui d’une fracture entre le monde réel et la vie « de morte saison »  de certains.

 

« Un ton rare dans le cinéma italien marqué par un humour noir et un comique de dérision. »

« Film à petit budget du jeune Manuzzi qui a reçu 2 David di Donatello, mais qui n’arrive pas à trouver le chemin d’une grande distribution. Situé à Cesenatico en hiver (hors saison), c’est une histoire triste et macabre de voyous, de meurtres imprévisibles et d’activités criminelles d’amateurs qui entraînent des conséquences désastreuses. C’est précisément cette connotation d’irréalité qui teint le film des couleurs d’un conte de fée noir. Un film intéressant et très personnel qui révèle un talent. » (mymovies)

Luciano Manuzzi
Luciano Manuzzi

Luciano Manuzzi (1952, Cesena) débute en 1982 avec Sconcerto rock, la bande sonore étant réalisé par la chanteuse Gianna Nannini. La même année il se voit décerné le David di Donatello du réalisateur débutant pour Fuori stagione. Suivront un épisode de Sposi (1988), en collaboration avec Antonio et Pupi Avati, Cesare Bastelli et Felice Farina, Sabato italiana (1992) et I pavoni (1994). Par la suite il travaille pour la télévision en réalisant téléfilms et séries parmi lesquels La tenda nera (1996), Lui e lei (1998), Il corragio di Angela (2008), Le due leggi (2014), Tutto il giorno davanti (2020).

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/1158.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Luciano Manuzzi

Scénario : Luciano Manuzzi

Image :  Sebastiano Celeste

Montage : Ugo De Rossi

Musique : Amedeo Tommasi

Producteur (s) : Antonio Avati, Gianni Minervini

Productions : A.M.A. Film

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Nicola Di Pinto, Saura Fabbri, Gigio Morra

Année : 1981
Durée : 1h 35
Pays de production : Italie