LE STRELLE NEL FOSSO

LE STRELLE NEL FOSSO
L'ÉTRANGE VISITE

Pupi Avati

LE STRELLE NEL FOSSO

L’ÉTRANGE VISITE

Nous sommes au 19e siècle. Un attrapeur de rats, après une journée de travail, se met à raconter une histoire vieille de cent ans.

Dans une maison isolée de la campagne émilienne vivait une famille qui ne comptait que des hommes : Giove, le père, et ses fils : Silvano, Marione, Marzio et Bracco, simples paysans élevés à l’écart de la société. Leurs journées se déroulaient calmement et sans gros soucis. Un beau jour, une femme jeune et très belle, Olimpia, fait irruption dans leur vie. Le chariot dans lequel elle voyageait pour se rendre auprès d’un seigneur des environs s’est embourbé et Silvano était accouru à son aide. D’abord timidement, puis joyeusement, Olimpia fut accueillie dans la. maison et la vie de la famille en fut profondément bouleversée. Le père et ses fils, simultanément et chacun à sa manière, tombèrent amoureux d’elle. Elle répondit à leur affection et accepta de les épouser tous. Mais à la fin du joyeux banquet nuptial, la fascinante jeune femme les abandonna et ils s’endormirent pour toujours.

 

Le Strelle nel fosso (strelle signifiant étoiles en dialecte émilien) est l’œuvre la plus claire et la plus représentative de Pupi Avati de sa façon de faire du cinéma, où symbolisme et imagination sont toujours  présents.

Dans le monde du cinéma italien où chacun ressemble à tout le monde, où chacun recherche le succès à tout prix, Pupi Avati est une heureuse exception, une voix différente qui refuse embrigadements et mimétismes.

Paolo Valmarana, Rivista del Cinematografo, Rome 1979

 

Le récit, par son cadre historique, par son déroulement, par sa finesse, sa discrétion et son élégance, relève du XVIIIème siècle : C’est-à-dire qu’il est bien loin de la production fantastique moyenne, et très proche d’une branche de la littérature, celle d’Italo Calvino par exemple. […]

Film morbide, La casa dalle finestre che ridono a une tonalité violente, contrastée à la Francis Bacon. Le Strelle… se rapproche du pastel ou de la peinture chinoise. En outre, les méandres du récit ont laissé place à une linéarité sans faille. Film déjà riche, La Casa…  laissait attendre une œuvre maîtrisée. Avati la donne avec Le Strelle nel fosso, un chef-d’œuvre du fantastique.    

Positif n°230, mai 1980   

Pupi Avati
Pupi Avati

Pupi Avati (Bologne, 1938) se passionne d’abord pour la musique de jazz, thème, entre autres, de Jazz Band (1978) et Bix (1991) . Il débute sa carrière en 1968 et s’essaye à différents genres : parodies de films d’horreur, comédies musicales. Mais c’est avec des comédies sentimentales empreintes de nostalgie qu’il remporte certains succès. Avec plus de quarante films réalisés il est l’un des cinéastes italiens les plus féconds.

Filmographie partielle: La casa dalle finestre che ridono (1976, La maison aux fenêtres qui rient), Le strelle nel fosso (1979, L'étrange visite), Aiutami a sognare (1981), Una gita scolastica (1983, La balade inoubliable), Regalo di Natale (1986), Storia di ragazzi e di ragazze ((1989, Histoires de garçons et de filles), Dichiarazioni d'amore (1994), Il cuore altrove (2003, Un cœur ailleurs), La seconda notte di nozze (2005), Il papà di Giovanna (2008), Il cuore grande delle ragazze (2011), Il signor Diavolo (2019)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/1127.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Pupi Avati

Scénario : Pupi Avati, Cesare ornazzini

Image :  Franco Delli Colli

Montage : Piera Cabutti, Maurizio Tedesco

Musique : Amedeo Tommasi

Producteur (s) : Gianni Minervni, Antonio Avati

Productions : A.M.A. Film

Distribution France : Acadra Distribution

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Lino Capolicchio, Carlo Delle Piane, Gianni Cavina, Roberta Paladini, Giulio Pizzirani, Adolfo Belletti, Fernando Pannullo, Ferdinando Orlandi

Année : 1979
Durée : 1h 40
Pays de production : Italie