VIAGGIO CON ANITA

VIAGGIO CON ANITA
VOYAGE AVEC ANITA

Mario Monicelli

VIAGGIO CON ANITA

VOYAGE AVEC ANITA

Guido Massacesi est le seul de la famille à « avoir réussi » : directeur de banque à Rome, appartement fonctionnel, voiture confortable, une femme et un fils. Il atteint la quarantaine et s’ennuie à mourir.

Une nuit, le téléphone sonne : son père est gravement malade, il doit partir pour la Toscane. Laissant femme et enfant, et bien déterminé à faire le voyage en douce compagnie, Guido rend visite à Jennifer, sa maîtresse qu’il n’a pas revue depuis des mois. Celle-ci refuse de l’accompagner mais lui propose d’emmener Anita, une amie américaine venue en Italie pour retrouver un architecte italien rencontré à Chicago. Un accident de la route et de nombreux autres arrêts et détours font presque oublier à Guido le véritable but de son voyage. A l’arrivée, le père est déjà mort et du fait de la présence de l’américaine la cérémonie funèbre sera particulièrement « animée ».

 

Après Un bourgeois tout petit, petit, Mario Monicelli décrit dans Voyage avec Anita les vicissitudes d’un bourgeois tout moyen, moyen. Les rap­ports entre cette classe d’indi­vidu et la société étant moins hystériques, la description se révèle nuancée et introspective. C’est ainsi que la comédie ita­lienne se déguise en conte inti­miste « à la française ». […]

Au départ de Voyage avec Anita, il y a un scénario que Federico Fellini avait fait écrire à son fidèle collaborateur Tul­lio Pinelli pour donner une suite à la Dolce Vita. Monicelli était amoureux de ce scénario et Fellini a fini par le lui céder. Cet acte d’amitié explique beaucoup de choses. D’une part que Monicelli n’ait pas voulu trahir l’atmosphère cer­tainement introspective du scé­nario et d’autre part qu’il ait voulu en pervertir les données en leur donnant une dimension satirique.

Léonardo de la Fuente, Cinéma 79 n°245

Mario Monicelli
Mario Monicelli

Mario Monicelli (Rome, 1915 - Rome, 2010) est l'un des maîtres de la comédie à l'italienne. Assistant-réalisateur, scénariste, il réalise, à partir de 1949, en collaboration avec Steno 8 films dont 4 avec Totò. En tournant avec des acteurs tels que Sordi, Gassman ou Mastroianni, il a réalisé des films majeurs du cinéma italien, comédies picaresques ou tragédies caustiques.
Filmographie partielle : Guardie e ladri (1951, Gendarmes et voleurs), I soliti ignoti (1958, Le pigeon), La grande guerra (1959, La grande guerre), I Compagni (1963, Les camarades), L'armata Brancaleone (1966, L'armée Brancaleone (1966), Amici miei (1975, Mes chers amis ), Romanzo popolare (1974, Romances et confidences), Un borghese piccolo piccolo (1977, Un bourgeois tout petit petit), Il marchese del Grillo (1981, Le marquis s'amuse), Parenti serpenti (1992, Une famille formidable)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/unnamed-8-1.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Mario Monicelli

Scénario : Tullio Pinelli, Leo Benvenuti, Piero De Bernardi , Mario Monicelli

Image :  Tonino Delli Colli

Montage : Ruggero Mastroianni

Musique : Ennio Moriccone

Producteur (s) : Alberto Grimaldi

Productions : PEA Cinematografica, Les Productions Artistes Associés

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Giancarlo Giannini, Goldie Hawn, Claudine Auger, Laura Betti, Aurore Clément, Renzo Montagnani, Andréa Ferréol, Nunzia Fumo, Franca Tamantini

Année : 1978
Durée : 1h55
Pays de production : Italie, France