UOMINI E NO

UOMINI E NO

Valentino Orsini

UOMINI E NO

L’action se déroule en 1944 à Milan marqué par l’oppression nazi-fasciste. N2 est un intellectuel qui vit dans la clandestinité et mène un groupe de résistants. Son objectif principal est de tuer « Chien noir » le chef des brigades fascistes. un jour, par hasard, il rencontre Berta une femme qu’il avait aimée par le passé et qu’il n’a jamais oubliée.

Cette rencontre va le conduire à des interrogations sur le sens de sa vie, de son combat.

Il sacrifiera délibérément sa vie lors d’une opération de la résistance.

 

« 43-44, les événements de cette époque m’avaient rendu adulte, mais mon âge et la somme de mes moyens de connaissance ne dépassaient pas ceux d’un jeune homme inquiet et précoce. La fin de la guerre me poussa, comme beaucoup d’autres de ma génération, à la recherche désespérée, de savoir, de rompre les limites étroites et provinciales dans lesquelles nous avions vécu. A la fin de 45, sortie de « Politechnico » et ce fut ma première rencontre avec Vittorini. C’est en cette période aussi que je fis sa connaissance en tant qu’écrivain à travers ses livres « Conversazione in Sicilia » et « Uomini e no ».

Mon rapport avec « Umoni e no » fur difficile, peut-être parce que sa façon de voir les évènements que je connaissais aussi, n’était pas conforme, trop éloignée des schémas « réalistes » qui s’étaient déjà formés en moi. C’est seulement avec le recul des ans et après une relecture que le roman m’est devenu « accessible ». Accessible justement pour les raisons opposées à celles pour lesquelles il m’avait déplu à l’époque.

C’est l’angle sous lequel Vittorini regarda ces évènements et ces personnages; la pointilleuse recherche stylistique, ses dialogues denses, l’extraordinaire géographie de Milan, mais surtout l’histoire d’amour entre N2 et Berta et l’autre histoire d’amour, celles entre les hommes de la résistance et la vie. Ce sont des éléments qui m’ont poussé à tenter une adaptation cinématographique ; c’est-à-dire, à trouver un équivalent expressif dans un langage différent de celui de l’écriture ».

Valentino Orsini

Valentino Orsini

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/14948.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Valentino Orsini

Scénario : Valentino Orsini, Valiero Rosati, librement adapté du roman homonyme d'Elio Vittorini

Image :  Franco Di Giacomo

Montage : Roberto Perpignani

Musique : Ennio Morricone

Producteur (s) : Giuliani G. De Negri

Productions : Ager Cinematografica, Rai Due

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Flavio Bucci, Monica Guerritore, Renato Scarpa, Ivana Monti, Massimo Foschi

Année : 1980
Durée : 1h 40
Pays de production : Italie