CORLEONE

CORLEONE

Pasquale Squitieri

CORLEONE

L’ascension de Vito Gergano, petit contrebandier sicilien, jusqu’au sommet de la hiérarchie de la Mafia.

Corleone, 1952. Michele Labruzzo (Michele Placido) et Vito Gergano (Giuliano Gemma) sont les meilleurs amis du monde. Mais leurs chemins vont se séparer.  Michele, idéaliste, soutient  les paysans dans leurs revendications et leur conquête des terres, s’opposant ainsi au baron Miceli et au Boss qui le représente, Don Giusto Provenzano (Francisco Rabal). Vito de son côté, las de sa pauvre condition, décide de rejoindre le syndicat du crime. Son premier travail consistera à mater la révolte paysanne et, sur ordre de Provenzano, à tuer son meilleur ami. Il gravit ainsi les échelons et s’entoure d’hommes de confiance. Il fera exécuter Provenzano et toute sa famille pour devenir le Boss respecté par la mafia locale et américaine…

Jusqu’à ce que, devenu trop gênant pour les amis  » d’honneur » dont il a favorisé la carrière politique, ceux-ci décident de l’éliminer.

 

[…] comme le mal mafieux semble prospérer malgré les dénonciations répétées des médias, il semble donc approprié que le cinéma persiste à offrir à la conscience publique des documents sur une plaie d’une telle gravité et, pour le moment, si coriace. En suivant une route familière, avec un regard sur ses propres films et ceux des autres sur le même sujet, le réalisateur démontre sa maîtrise et propose un drame de grande envergure, bien dirigé et à juste titre terrifiant. 

Segnalazioni cinematografiche, vol. 85, 1978

 

Pasquale Squitieri
Pasquale Squitieri

Pasquale Squitieri (1938, Naples – 2017, Rome), sous le pseudonyme de William Redford, réalise son premier film, Io e Dio, en 1970 ainsi que deux western sphagettis en 1971. Par la suite il traite de thèmes tels que mafia, drogue, fascisme, politique. Il a également réalisé des films pour la télévision ainsi que la série Naso di cane en 1986.
Réalisations notables : Camorra (1972, Les tueurs à gages), I guappi (1974, Lucia et les gouapes), Corleone (1977) qu’il présente à Villerupt en 1981, Il prefetto di ferro (1977, L'affaire Mori), Razza selvaggia (1980), Claretta (1984), Atto di dolore (1991, Acte d'amour), Li chiamarono… briganti! (1999)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/rueducine.com-Pasquale-Squitieri-corleone.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Pasquale Squitieri

Scénario : Orazio Barrese, Pasquale Squitieri, Massimo De Rita, Arduino Maiuri, inspiré de "I complici dell'antimafia" de Orazio Barrese

Image :  Eugenio Bentivoglio

Montage : Mauro Bonanni

Musique : Ennio Morricone

Producteur (s) : Mario Cecchi Gori

Productions : Capital Film

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Giuliano Gemma, Claudia Cardinale, Michele Placido, Francisco Rabal, Stefano Satta Flores, Salvatore Billa, Biagio Lo Cascio

Année : 1978
Durée : 2h 00
Pays de production : Italie