OGGETTI SMARRITI

OGGETTI SMARRITI
UNE FEMME ITALIENNE

Giuseppe Bertolucci

OGGETTI SMARRITI

UNE FEMME ITALIENNE

L’action se déroule en 24 heures et s’inscrit presque totalement dans un seul décor : la gare centrale de Milan. Durant un jour et une nuit, nous suivons une femme qui se laisse dériver, et dont la vie va être profondément remise en question.

Marta est une femme de la moyenne bourgeoise italienne qui mène une existence en apparence très normale. Le hasard fait qu’elle manque un train et rencontre Werner un homme étrange dont on ne connaitra jamais l’identité exacte. Ce personnage que Marta a connu dans sa jeunesse va provoquer une crise en elle et une rupture dans sa vie.

 

« Ce qui compte dans un film, au-delà de l’intrigue, quelle qu’elle soit, ce sont les sentiments et les émotions. Je ne tenterai pas de raconter l' »histoire » d’une Femme Italienne. Le film consiste en succession, apparemment désordonnée, de faits, de choses, de eprsonnages et d’idées qui engendrent une gamme d’émotions très diverses : la colère d’une enfant, une femme, un jour, une nuit, un train manqué, la gare centrale de Milan, la foule, un étranger, une version infernale du premier amour, les odeurs d’une salle d’attente, la drogue, l’amour que l’on fait quelques instants avant de mourir, l’amnésie, une mère et sa fille, un rêve, une énigme… un film ».

Giuseppe Bertolucci

 

Giuseppe Bertolucci est né à Parme en 1947 ; frère cadet de Bernardo Bertolucci. Avant de s’orienter vers le cinéma il publie des poèmes dans des revues. Il assite son frère sur « La stratégie de l’araignée ».

En 71, il réalise « Andare, venire » film de 60 minutes pour la R.A.I. Il apporte sa contribution au script de « Dernier tango à Paris » puis de « Novecento » film sur lequel il consacre un documentaire sur les méthodes de travail de son frère : « Abicinema ».

Giuseppe Bertolucci
Giuseppe Bertolucci

Giuseppe Bertolucci (1947, Parme – 2012, Tricase, Pouilles) débute comme assistant de son frère Bernardo pour La Stratégie de l'araignée. Il a également participé au scénarios du Dernier Tango à Paris, de 1900 et de La Luna. Après deux moyens métrages pour la télévision, il réalise en 1977 Berlinguer ti voglio bene avec Roberto Benigni, à partir d'un monologue théâtral qu'il avait écrit pour le comédien. Il a également participé à l'écriture de plusieurs films de Benigni. En 1979 Oggetti smarriti (Une femme italienne) sera son unique film distribué en France. Segreti Segreti (1985) est l'un des quelques films italiens évoquant les années de plomb.
Giuseppe Bertolucci a également réalisé des documentaires dont Panni sporchi (1980), film commandité par le PCI sur les marginaux qui peuplent la gare de Milan,Tuttobenigni (1983), Effetti personali (1983), enquête et repérage sur les lieux de tournage de quelques films célèbres réalisés en Emilie-Romagne, Pasolini prossimo nostro (2006)
Filmographie : Berlinguer ti voglio bene (1977), Oggetti smarriti (1980, Une femme italienne), Segreti segreti (1985), Strana la vita (1987), I cammelli (1988), Amori in corso (1989, Troppo sole (1994), Il dolce rumore della vita (1999), L'amore probabilmente (2001)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/1113.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Giuseppe Bertolucci

Scénario : Giuseppe Bertolucci, Domenico Rafele, Lidia Ravera, Enzo Ungari

Image :  Renato Tafuri

Montage : Gabriella Cristiani

Musique : Enrico Rava

Producteur (s) : 

Productions : Fiction Cinematografica

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : 

Mariangela Melato, Bruno Ganz, Renato Salvatori, Laura Morante, Maria Luisa Santella

Année : 1980
Durée : 1h 35
Pays de producion : Italie