VENGA A PRENDERE IL CAFFÈ DA NOI

VENGA A PRENDERE IL CAFFÈ DA NOI
VENEZ DONC PRENDRE LE CAFÉ... CHEZ NOUS !

Alberto Lattuada

VENGA A PRENDERE IL CAFFÈ DA NOI

VENEZ DONC PRENDRE LE CAFÉ… CHEZ NOUS !

Tarsilla (Francesca Romana Coluzzi), Fortunata (Angela Goodwin) et Camilla Tettamanzi (Milena Vukotich) sont trois vieilles filles en mal d’amour qui viennent de faire un bel héritage.
Emerenziano Paronzini (Ugo Tognazzi), fonctionnaire des impôts et adepte de la théorie des trois «C» (caresse, chaleur, confort), flaire l’aubaine et cherche à épouser
l’une d’elles. Mais elles sont trois… à satisfaire…

 

Ugo Tognazzi campe de façon étourdissante un fonctionnaire ancien combattant bien décidé à s’organiser une vie heureuse. Justement, il y a dans sa ligne de mire trois vieilles filles qui viennent d’hériter d’une belle fortune, d’une belle maison avec une cave bien garnie. Plutôt tartes, les mignonnes. Parmi elles, une grande bringue qui a le feu au derrière et qu’un concurrent pourrait bien lui souffler. Mais notre héros mène bien son offensive, avec tact, mesure. Et élégance. Du moins il le croit. Il faut le voir, tiré à quatre épingles, manger, le petit doigt en l’air, se  curer les dents, le nez, les oreilles ou se rincer la bouche avec une lampée de vin. Irrésistible. Allez voir. Les films drôles sont rares et celui-ci, bien que souvent croustillant, évite toujours la vulgarité. Il est signé Alberto Lattuada, bien connu et mal apprécié. C’est son meilleur film.
Le Canard enchaîné

 

Le film est un petit joyau… Il est bouclé dans une atmosphère oppressante chargée de tensions, surtout érotiques, qui éclatent en scènes d’un comique et d’une férocité inégalés.
Lorenzo Codelli – Positif

 

Alberto Lattuada fait éclater ses dons remarquables de portraitiste. La salacité du propos est parfaitement équilibrée par le comique des situations. Savoureuse interprétation féminine et magistrale composition d’Ugo Tognazzi.
Jacques Loew – L’Express

 

sources : dossier de presse Tamasa Diffusion

Alberto Lattuada
Alberto Lattuada

Alberto Lattuada (Milan, 1914 – Orvieto, 2005), critique cinématographique, il fonde avec Luigi Comencini et Mario Ferrari les prémisses de la Ceniteca Italiana de Milan, premier fonds d'archives du cinéma italien. Assistant de Mario Soldati pour Piccolo mondo antico (1941), il réalise son premier film, Giacomo l'idealista, en 1943. Drames, satires, comédies, adaptations littéraires jalonnent son œuvre.

Filmographie partielle : Il bandito (1946, Le bandit), Il moulino del Po (1949, Le moulin du Pô), Senza pietà (1948, Sans pitié), Luci del varietà (1950, Les feux du music-hall), coréalisé avec Fellini, Il cappotto (1952, Le manteau), La spiaggia (1954, La pensionnaire), Guendalina (1956), I dolci inganni (1960, Les adolescentes), Mafioso (1962), La mandragola (1965, La Mandragore), Venga a prendere il caffè da noi (1970, Venez donc prendre le café chez nous), La Cigala (1980, La cigale)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/0196575-1.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx-1.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Alberto Lattuada

Scénario : Alberto Lattuada, Adriano Baracco, Tullio Kesich, Piero Chiara

Image :  Lamberto Caimi

Montage : Sergio Montanari

Musique : Fred Bongusto

Producteur (s) : Maurizio Lodi

Productions : Mars Film Produzione

Distribution France : Tamasa Distribution

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Ugo Tognazzi, Milena Vukotich, Angela Goodwin. Francesca Romana Coluzzi, Jean Jacques Fourgeaud, Checco Rissone, Piero Chiara, Valentine, Antonio Piovanelli, Natale Nazareno, Alberto Lattuada

Année : 1970
Durée : 1h 35
Pays de production : Italie