SIGNORE E SIGNORI, BUONANOTTE

SIGNORE E SIGNORI, BUONANOTTE
MESDAMES ET MESSIEURS, BONSOIR

Ettore Scola, Luigi Comencini, Luigi Magni, Mano Monicelli, Nanny Loy

SIGNORE E SIGNORI, BUONANOTTE

MESDAMES ET MESSIEURS, BONSOIR

Film à sketches collectif parodiant un programme télévisé italien.

Le présentateur de TG3 s’adresse à ses spectateurs : ce soir, au programme, les actualités, puis la leçon d’anglais, des débats, un épisode de série, un jeu… Une soirée presque normale sur la télévision italienne, en quelque sorte…

 

Ce film est une satire des mœurs, des institutions et de la société Italienne qui, sous prétexte de programmes télévisés, présente une journée imaginaire dans une télévision libérée de la censure. Il s’agit donc également d’une critique amusante et indirecte du conformisme encore courant à la télé­vision et, sous forme paradoxale, d’une proposition de contre-information vraiment libre. Les divers épisodes, sous le  nom d’informations ou de rubriques habituelles (Leçon d’anglais – Feuilleton télévisé – Apostrophes, etc.), attaquent le militarisme, la GIA, la magistrature, les scandales politi­ques, la situation des retraités, le problème de l’avortement, la spéculation immobilière. Sans compter, bien entendu, la publicité, satirique elle aussi. Le tout relié par une charmante histoire d’amour qui finit bien se déroulant dans les coulisses (mais pas trop…)  entre un jeune journaliste du téléjournal qui supporte mal le formalisme de la télé  et sa  jeune et belle assistante. Les ruelles bruyantes du sous-prolétariat de Naples, le paysage glacial des faubourgs industriels de Milan, la Rome des Papes, un poste de police sordide et les studios aseptisés de la Télé servent de toile de fond à ces épisodes qui proposent au spectateur non seulement un spectacle divertissant mais aussi une image imperti­nente de l’Italie contemporaine.

La produzione italiana 75-76 II°, Anica

 

«  Ce film est une satire très caustique et parfois même cruelle des institutions italiennes dans leurs représentations de classes : armée, justice, politique, Vatican et ministres…La violence de l’insolence et de l’irrespect déployés contre ces fameux « corps constitués » de la classe dirigeante a un impact cinglant – Une caricature au vitriol ».

« Rien n’échappe à leur sagacité et à leur humour décapant …Nous sommes ici dans le droit fil des  Nouveaux monstres .Une satire sociale et un jeu de massacre à l’italienne ».

source : Les Films du Camélia

Ettore Scola, Luigi Comencini, Luigi Magni, Mano Monicelli, Nanny Loy

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/Goodnight_Ladies_and_Gentlemen.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Ettore Scola, Luigi Comencini, Luigi Magni, Mano Monicelli, Nanny Loy

Scénario : Age, Scarpelli, Leo Benvenuti, Piero De Bernardi, Ruggero Maccari, Ugo Pirro

Image :  Claudio Ragona

Montage : Amedeo Salfa

Musique : Lucio Dalla, Antonello Venditti, Giuseppe Mazzucca, Nicola Samale

Producteur (s) : Franco Committeri

Productions : Cooperativa 15 Maggio

Distribution France : Les Films du Camelia

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Ugo Tognazzi, Vittorio Gassman, Marcello Mastroianni, Nino Manfredi, Monica Guerritore, Eros Pagni, Adolfo Celi, Paolo Villagio, Andréa Férreol

Année : 1976
Durée : 1h42
Pays de production : Italie