UN ANNO DI SCUOLA

UN ANNO DI SCUOLA

Franco Giraldi

UN ANNO DI SCUOLA

1913, à Trieste qui est alors une grande cité cosmopolite austro-hongroise.

Edda Marty (Laura Lenzi), qui a déménagé de Vienne, entre en classe terminale du lycée Dante. Elle est la seule fille de l’établissement. Edda est une fille rebelle, libre et anticonformiste, contrairement à son environnement familial provincial et un peu borné. Malgré ses efforts pour établir une relation de camaraderie avec ses compagnons, sa présence suscite des troubles dans l’environnement masculin. Elle vivra une tendre histoire d’amour avec Giorgio Antero (Stefano Patrizi). L’intervention de la mère possessive, les malentendus entre les deux jeunes gens ainsi que la tentative de suicide d’un autre lycéen, également amoureux d’Edda, mettront fin à l’histoire entre les deux protagonistes.

L’année scolaire se terminera, après les examens, par un diner d’adieu teinté de mélancolie et de tristes présages avec les signes d’une guerre imminente. Nous sommes le dimanche 28 juin 1914, jour de l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand à Sarajevo.

 

Franco Giraldi a déplacé l’histoire du roman de Giani Stuparich de 1909 à 1913, bâtissant ainsi un film dramatique dans lequel il décrit une génération de jeunes dont les illusions vont être sacrifiés avec la guerre de 14-18 qui se prépare.

Franco Giraldi
Franco Giraldi

Franco Giraldi est né à Comeno, aujourd’hui en Slovénie, en 1931 et mort à Trieste le 2 décembre 2020. A la fin de la guerre, il collabore à la critique cinématographique de l'Unità, d'abord à Trieste, puis, à partir de 1952, à Rome. Ses débuts dans le cinéma datent de 1955, assistant de Gillo Pontecorvo, puis de Giuseppe De Santis, de Carlo Lizzani. Sous le pseudonyme de Frank Garfield, il participe au mouvement du western spaghetti en dirigeant la deuxième équipe de Per un pugno di dollari (Sergio Leone, 1964) puis en réalisant Sette pistole per i Mac Gregor (1966) et Sugar Colt (1967) entre autres. Il s'oriente ensuite vers la comédie, avec La bambolona (1968), Cuori solitari (1970), Gli ordini sono ordini (1972). Depuis 1973, il travaille essentiellement pour la télévision, toujours dans le domaine de la fiction mais avec des sujets plus dramatiques.

Signalons La rosa rossa (1973, La rose rouge), Un anno di scuola (1976), présenté lors de la 3e édition du Festival du Film Italien de Villerupt (1978), La frontiera 1996) qu’il présente à Villerupt en 1997, Voci (2000, Voix).

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/1092.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Franco Giraldi

Scénario : Lucio Battistrada, Franco Giraldi, Lucio Guzzinati, Lucile Laks d'après le roman de Giani Stuparich

Image :  Dario Di Palma

Montage : Gabriella Cristiani

Musique : Luis Bacalov

Producteur (s) : Arturo La Pegna, Stefano Bolzoni

Productions : Produzioni Cinematografiche C.E.P., RAI Radiotelevisione Italiana

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Mario Adorf, Laura Lenzi, Stefano Patrizi, Margherita Guzzinati, Giovanni Visentin, Mario D'Arrigo, Federico Avian, Federico Avian, Miranda Caharija, Mira Sardoc, Dusan Jazbec, Juliette Mayniel, Franco Garofalo

Année : 1977
Durée : 2h 00
Pays de production : Italie