AL LUPO AL LUPO

AL LUPO AL LUPO

Carlo Verdone

AL LUPO AL LUPO

Toscane. Lors de l’un de ses concerts, Vanni Sagonà (Sergio Rubini), pianiste apprécié, remarque l’absence de son père Mario (Barry Morse), un poète et sculpteur de grand renom, habituellement présent. Ne le trouvant pas chez lui, Vanni contacte sa sœur Livia (Francesca Neri) qui est également sans nouvelles de leur père. Supposant qu’il est allé dans sa maison de campagne, Vanni et Livia s’y rendent. Là ils trouvent Gregorio (Carlo Verdone), l’autre frère qui leur apprend que Mario est sans doute à Sienne où on doit lui remettre un prix important. Mais il n’y est pas non plus. Angoissés, les trois frères et soeur se rendent alors dans la villa du bord de mer où ils ont passé une partie de leur enfance. Là ils apprennent que leur père vient de partir. Rassurés, ils passent une nuit mémorable au cours de laquelle ils renouent leur dialogue interrompu par la vie qui les a séparés. Ensemble, ils parviennent à deviner l’itinéraire de leur père et ils partent le retrouver dans sa retraite des Alpes Apuanes.

 

Al lupo al lupo peut paraître comme un film intimiste mais à première vue seulement car il comporte une description particulièrement soignée et omniprésente des coutumes sociales de notre époque. La réalité des années 1990 que nous vivons : les folles nuits en discothèque, le milieu suranné des prix littéraires, les bandes de copains sur les plages. Mais plus que par le réalisme et la variété des lieux (on passe tranquillement du monde des élites à la masse et à ses habitudes) on est conquis par l’imbrication parfaite des personnalités des trois protagonistes […]. Verdone campe un de ses personnages traditionnels, le grand adolescent qui prend tout à la légère.

Cristina Jandelli, La Nazione, 20 décembre 1992

 

Il y a plusieurs années, le regretté Stefano Reggiani a dit du cinéma de Verdone qu’il était « mélancomique ». Ce néologisme est sans doute la meilleure définition pour Al lupo al lupo

Carlo Verdone
Carlo Verdone

Carlo Verdone (Rome, 1950) est le fils de Mario Verdone, professeur et critique de cinéma. Il  a mené conjointement des études de lettres et de réalisation du Centro Sperimentale di Cinematografia. Après des débuts au théâtre et à la télévision, il réalise son premier film Un sacco bello en 1980. Acteur, scénariste, réalisateur,  il est l’un des maîtres de la comédie en Italie et des plus populaires . Réalisateur prolifique, et pratiquement pas distribué en France, il est venu présenté plusieurs de ses films à Villerupt.

Filmographie (réalisations) : Borotalco (1982), Io e mia sorella (1987), Compagni di scuola (1988), Maledetto il giorno che t'ho incontrato (1992), Viaggi di nozze (1995), Ma che colpa abbiamo noi  (2003), Il mio meglior nemico (2006), Io, loro e Lara (2009), Posti in piedi in paradiso (2012), Benedetta follia (2018)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/371.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Carlo Verdone

Scénario : Filippo Ascione, Leo Benvenuti, Piero De Bernardi, Carlo Verdone

Image :  Danilo Desideri

Montage : Antonio Siciliano

Musique : Manuel De Sica

Producteur (s) : Mario et Vittorio Cecchi Gori

Productions : Cecchi Gori Group - Tiger Cinematografica, Giulia Vittoria Audiovisivi

Distribution France : 

Vente à l’étranger : Mediaset

Interprètes : Carlo Verdone, Sergio Rubini, Francesca Neri, Barry Morse, Loris Paiusco, Giampiero Bianchi, Cecilia Luci, Alberto Marozzi, Gillian Mc Cutcheon, Marco Marciani, Fabio Corradi, Stefano De Angelis, Giulia Verdone, Maria Mercader

Année : 1992
Durée : 1h 55
Pays de producion : Italie