ANDIAMO A QUEL PAESE

ANDIAMO A QUEL PAESE

Salvatore Ficarra, Valentino Picone

ANDIAMO A QUEL PAESE

C’est la crise. Salvo (Salvatore Ficarra) et Valentino (Valentino Picone) se retrouvent sans travail. Aussi décident-ils de quitter la ville qui ne leur offre aucune perspective d’avenir et de retourner au village. La vie, pensent-ils, doit être moins difficile et surtout moins chère. Malheureusement pour eux, les villages ne sont plus ce qu’ils étaient, il n’y a plus que des personnes âgées, et y vivre n’est pas franchement une sinécure. À première vue seulement, car nos deux compères sont capables de tourner à leur avantage cette situation apparemment sans issue. Il suffit de regarder mieux toutes ces personnes âgées et l’on s’aperçoit qu’elles touchent toutes une retraite. Il y a donc là un vrai gisement qui ne demande qu’à être exploité.

 

« Quand nos producteurs nous ont demandé de faire notre cinquième film, nous avons hésité. En fait, nous avions dans l’idée de faire le sixième. Ils nous ont toutefois fait remarquer que faire notre sixième film sans avoir fait le cinquième était bien hasardeux et pouvait paraître présomptueux. Nous étions indécis, mais nous avons voulu nous fier à leur indiscutable expérience. Nous nous sommes résignés à écrire notre cinquième film. Mais malgré tous nos efforts, c’était le sixième film qui nous tenaillait. Aussi, lorsque faire semblant nous est devenu insupportable, on s’est jetés à corps perdu dans l’écriture du sixième. En un rien de temps les personnages se sont retrouvés couchés sur le papier et ont commencé à vivre. La rencontre avec les producteurs a été tendue : « Jeunes gens, personne n’a jamais fait un sixième film sans avoir préalablement fait le cinquième. Vous créez un précédent fâcheux. »

On regagnait tristement la sortie lorsque l’un des producteurs nous a rattrapés : « Attendez, personne ne nous oblige à dire que c’est votre sixième film. On va tranquillement le faire et on dira que c’est le cinquième. Tout le monde n’y verra que du feu ! » »

Salvatore Ficarra, Valentino Picone, Note di regia, filmitalia.org

 

Salvatore Ficarra et Valentino Picone
Salvatore Ficarra, Valentino Picone

Salvatore Ficarra et Valentino Picone, tous deux nés à Palerme en 1971, forment à partir de 1993 un duo comique qui se produit au théâtre. Dès 2000, ils alternent théâtre, télévision et cinéma. Ils sont les protagonistes de Nati stanchi (2002), ils coréalisent avec Giambattista Avellino Il 7 e l’8 (2007) et La matassa (2009), puis seuls Anche se è amore non si vede (2011), Andiamo a quel paese (2014), L’ora legale (2017), Il primo natale (2019).

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/373.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Salvatore Ficarra, Valentino Picone

Scénario : Salvatore Ficarra, Valentino Picone, Fabrizio Testini, Edoardo De Angelis, Devor De Pascalis

Image :  Roberto Forza

Montage : Claudio Di Mauro

Musique : Carlo Crivelli, Lello Analfino

Producteur (s) : Attilio De Razza

Productions : Tramp Limited, Medusa Film, Mediaset Premium

Distribution France : 

Vente à l’étranger : Rai Com

Interprètes : Salvatore Ficarra, Valentino Picone, Tiziana Lodato, Fatima Trotta, Lily Tirinnanzi, Nino Frassica, Lodovico Caldarera, Mariano Rigillo, Francesco Paolantoni

Année : 2014
Durée : 1h 30
Pays de producion : Italie