APPARTAMENTO AD ATENE

APPARTAMENTO AD ATENE

Ruggero Dipaola

APPARTAMENTO AD ATENE

1943. La guerre entre de plein fouet dans la vie de la famille Helianos qui habite dans un appartement plutôt cossu dans un quartier bourgeois d’Athènes. Outre les privations que l’époque leur impose, leur appartement est réquisitionné par un officier allemand, le capitaine Kalter (Richard Sammel), qui contraint Nikolas (Gerasimos Skiadaressis) et sa femme Zoe (Laura Morante) à lui céder leur chambre à coucher, leur salle à manger où il prend seul ses repas, et le bureau qu’il s’approprie. Nikolas, Zoe et leurs enfants, Alex (Vincenzo Crea) et la petite Leda (Alba De Torrebruna) doivent apprendre à cohabiter avec lui, et ce n’est pas facile tant l’humeur du capitaine est changeante, alternant arrogance et cordialité.

Tout semble redevenir normal lorsque Kalter est rappelé en Allemagne, mais ce n’est qu’une courte trêve, car il revient bientôt avec le grade de major. Il semble complètement changé, triste, déprimé, indulgent, et cherche la compagnie de Nikolas.

 

Interprété par Laura Morante, Richard Sammel, le film décline l’ambiguïté des sentiments, vacillants entre soumission, rébellion et même fascination, face au rapport de pouvoir : la fillette développe une servilité amoureuse envers l’homme en habit d’officier, le garçonnet le hait, la mère ronge son frein. Et le père, pour défendre les siens, acquiesce à toutes ses demandes.

La fin, laisse, à notre sens, quelques zones d’ombres, reflétant ainsi la complexité des rapports humains et laissant, de fait, des questions en suspens : un suicide reconnu mais qui pourtant n’en a pas l’air (peut-on se suicider en se tirant une balle derrière la tête ?), une culpabilité qui n’en est pas une…

Cela dit Appartamento ad Atene nous dit, de toute façon, que le loup dans la bergerie finit toujours par manger ses agneaux. Ou mieux, pour rester dans l’animalité, que le scorpion pique toujours ses proies. Quitte à se tuer lui-même…

Nicole Clodi, La Dépêche, 6 décembre 2012

 

Ruggero Dipaola (Brescia, 1972) fait d’abord des études de droit et exerce la profession d’avocat. Mais il a aussi un diplôme de mise en scène obtenu à l’Istituto di Scienze Cinematografiche ed Audiovisive de Florence, après quoi il tourne sept courts métrages. Avec Federico Micali, il fonde en 2002 la maison de production L’Occhio e la Luna. Appartamento ad Atene est son premier long métrage.

Ruggero Dipaola

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/328.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Ruggero Dipaola

Scénario : Heidrun Schleeff, Ruggero Dipaola, Luca De Benedittis, d’après le roman Apartment in Athens de Glenway Wescott

Image :  Vladan Radovic

Montage : Roberto Missiroli

Musique : Enzo Pietropaoli

Producteur (s) : Ruggero Dipaola

Productions : L'Occhio e la Luna scrl, ALBA Produzioni, A. Movie Productions S.p.A, avec la contribution du MiBAC et de Media - Commission Européenne, le soutien d'Apulia Film Commission et de Roma Lazio Film Commission

Distribution France : 

Vente à l’étranger : Filmexport Group

Interprètes : Laura Morante, Richard Sammel, Gerasimos Skiadaressis, Joan Peter Boom, Vincenzo Crea, Alba De Torrebruna

Année : 2011
Durée : 1h 35
Pays de producion : Italie