DICIOTTO ANNI DOPO

DICIOTTO ANNI DOPO

Edoardo Leo

DICIOTTO ANNI DOPO

Mirko (Edoardo Leo) et Genziano (Marco Bonini) sont frères, mais ils ne se parlent plus depuis dix-huit ans, depuis l’accident de voiture où leur mère a trouvé la mort. Suite à cet événement tragique, Genziano est allé vivre à Londres auprès de son grand-père maternel et il n’est jamais rentré en Italie. A trente-cinq ans il est toujours célibataire, c’est un as de la finance que les affaires captivent entièrement. Mirko, lui, est resté à Rome auprès de son père, essayant de faire survivre le petit garage familial.

Le père décède.  Dans son testament il demande que ses deux fils aillent ensemble répandre ses cendres sur la tombe de leur mère, en Calabre. Ils devront s’y rendre avec la vieille Morgan de l’accident qu’il avait petit à petit réparée secrètement. Pour les deux frères que tout sépare commence alors un étrange voyage émaillé de difficultés diverses et de rencontres inattendues.

 

Le principal mérite d’Edoardo Leo, c’est d’avoir soigné dans les moindres détails l’écriture et la direction d’acteurs. Lorsque les situations risquaient de tomber dans le mélo facile, Leo a insisté sur les aspects comiques, s’en tenant à une simplicité stylistique qui est la meilleure façon de raconter une histoire à double tranchant. Le thème du voyage, pas seulement spatial, est en effet l’élément le plus commun dans toute « histoire » qui se respecte. Dans ce cas, il a servi  à ponctuer, de manière très légère, l’évolution de la relation entre les deux frères tourmentés par un sentiment de culpabilité. Démontrant capacités et maturité, Leo aurait peut-être dû prendre plus de risques et aller au-delà d’une représentation convenue des incertitudes de notre époque et de la relation difficile entre deux frères. Cela dit, ce road movieà la romaine assaisonné d’une pincée de fatalisme calabrais n’est en aucun cas une occasion manquée. [… car] c’est aussi une réflexion sympathique sur la mort avec des épisodes cocasses, par exemple le monologue de l’employé des pompes funèbres qui, pour rassurer Mirko, se livre à une description hyper-détaillée d’une incinération.

Francesca Fiorentino, movieplayer.it, 3 juin 2010

Edoardo Leo
Edoardo Leo

Edoardo Leo fait ses débuts de comédien en 1995 dans un film pour la télévision et depuis il partage son activité d'acteur entre productions télévisuelles et cinématographiques. En 2010 il passe derrière la caméra pour 18 anni dopo, où il interprète également le premier rôle. Autres réalisations : Buongiorno papà (2013), Noi e la Giulia (2015), Che vuoi che sia (2016).

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/38.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Edoardo Leo

Scénario : Edoardo Leo, Marco Bonini, Lucilla Schiaffino

Image :  Pietro Maria Tirabassi

Montage : Roberto Siciliano

Musique : Gianluca Misiti

Producteur (s) : Marco Bertogna, Gianluca Bertogna

Productions : DAP

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Marco Bonini, Eugenia Costantini, Sabrina Impacciatore, Gabriele Ferzetti, Edoardo Leo, Vinicio Marchioni, Maximilian Mazzotta, Tommaso Olivieri, Carlotta Natoli, Pasquale Anselmo, Valerio Aprea, Luisa De Santis, Giancarlo Magalli

Année : 2010
Durée : 1h 40
Pays de production : Italie