FILM D’AMORE E D’ANARCHIA

FILM D’AMORE E D’ANARCHIA
(FILM D'AMOUR ET D'ANARCHIE)

Lina Wertmüller

RÉSUMÉ

Au début des années trente en Italie, alors que le fascisme exalte le mythe du Duce après une dizaine d’années de pouvoir…. Une maison de tolérance dont les prostituées rêvent de Jean Harlow et de Dria Paola : soubrettes d’opérettes ratées, maîtresses et sous-maîtresses, matrones volubiles, sur lesquelles règne Salomé de Bologne, effrontée et querelleuse aux boucles platine qui est très prisée par la respectable clientèle.

Arrive un jour un inconnu que Salomé présente comme un cousin vénitien, paysan répondant au nom de Tonino. En fait, Tonino n’est qu’un camarade anarchiste de Salomé venu à Rome pour assassiner Mussolini… Et c’est dans le climat érotique, vulgaire et joyeux de la maison, entre la passion anarchiste de Salomé, sa propre vocation politique assez confuse et la naissance de son amour pour l’une des filles, que Tonino va vivre les jours qui le séparent de l’attentat.

 

« Ce film hybride rappelle tour à tour De Sica pour l'outrance dans le misérabilisme, Zurlini pour la retenue avant le débordement impudique, Zampra pour l'amertume, Fellini pour le clinquant et la boursouflure. Sergio Leone pour les angles de prise de vue.

Mais on sent, ici ou là, la présence d'un univers de gestation. Au-delà du pittoresque et de la complaisance, il y a dans cette peinture d'un monde spécifiquement féminin des accents de vérité et une force émotionnelle qui sauvent l'entreprise et qu'il faut mettre à l'actif de la réalisatrice. La conquête d'un style sur le pastiche ne se fait pas sans douleur. »

Jean-Claude Guiguet, La saison Cinématographique, 1973

 

Comme dans Mimi métallo blessé dans son honneur, Lina Wertmüller nous présente des personnages mus par des passions en apparence élémentaires, mais dans lesquelles se dévoilent progressivement des conditionnements culturels complexes. Caricaturaux à l'extrême, voire outranciers et grossiers, le style et le ton de Lina Wertmüller n'ont guère eu l'air de plaire à la critique française, alors qu'ils étaient encensés aux Etats-Unis. Cela peut être parfois choquant, mais force est de constater que les films de Wertmüller, avec le couple Giannini-Melato, ont été les grands succès publics du Festival à ses débuts.

Lina Wertmüller

BANDE ANNONCE

SÉANCES

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/49.jpg

INFORMATIONS

Réalisation : Lina Wertmüller

Scénario : Lina Wertmüller

Image :  Giuseppe Rotunno

Montage : Fima Noveck, Franco Fraticelli

Musique : Nino Rota, Carlo Savina

Producteur (s) : Romano Cardarellli

Productions : Euro (Rome), Labrador Film (Paris)

Distribution France : Copie Collection Privée

Vente à l’étranger : 

Interprète : Giancarlo Giannini, Mariangela Melato, Eros Pagni, Pina Cei, Elena Fiore, Lina Polito, Isa Danieli, Anna Bonaiuto

Année : 1973
Durée : 1h 55
Pays de producion :