FORTAPÀSC

FORTAPÀSC
FORTAPÀSC

Marco Risi

FORTAPÀSC

1985 – Giancarlo Siani est un jeune pigiste du quotidien Il Mattino à l’agence de Torre Annunziata. Jeune homme idéaliste et plein de vie, il rêve d’un contrat de vrai journaliste. Il enquête sur les chefs de la camorra et les politiciens véreux à Torre Annunziata, royaume du Boss Valentino Gionta. Il aime son travail et le fait bien. Il s’informe, vérifie les faits, cite des noms et écrit ensuite des pages passionnées sur les différents clans et le fonctionnement de la camorra.

Les intérêts pour la reconstruction après le tremblement de terre de 1980 se trouvent au centre de tout. Giancarlo Siani observe et comprend : des camorristes aux politiciens corrompus, des enquêtes presque grotesques de la police à la clémence des magistrats.

Il est à ce jour le seul journaliste tué par la camorra. Il avait 26 ans, c’était le 23 septembre 1985.

 

« Dramatique et émouvant, le film de Marco Risi raconte l’assassinat de Giancarlo Siani. Une course vers la fin sur les notes de Vasco, la nuit de sa mort, le jeune homme parcourait les rues de Naples pour aller au concert de Vasco Rossi avec sa petite amie. Mais les tueurs de la camorra l’attendaient. Marco Risi, avec un style fort, en accompagnant justement les images d’une chanson du casse-cou Vasco, commence par la fin pour raconter la courte vie de Giancarlo Siani. Le chroniqueur de Il Mattino qui fut condamné à mort pour ses écrits sur les mafieux et les politiciens locaux de Torre Annunziata, la zone de frontière qu’il a rebaptisée Fortapàsc. »

 

« Nous savons que la Campanie est en permanence observée pour tout ce qui s’y passe, mais alors que dans Gomorra tout semble désespéré, dans notre cas et malgré la fin, je souhaite que le spectateur puisse éprouver le désir de ressembler à notre protagoniste. Fortapàsc est selon moi un film nécessaire – surtout dans la Naples humiliée et blessée d’aujourd’hui – car Giancarlo Siani peut devenir un rayon de soleil, un nouvel espoir. »

Marco Risi, cinemaitaliano.it, 16 mars 2009

Marco Risi
Marco Risi

Marco Risi (1951, Milan) débute en 1971 comme assistant de son oncle Nelo puis en collaborant avec son père Dino aux scénarios de Caro papà (1979) et Sono fotogenico (1980). Il dirige son premier film en 1982, Vado a vivere da solo, et la notoriété arrive avec Mery per sempre (1989). Tant par la comédie (Nel continente nero,1993 ; Tre moglie, 2001) que par le film de genre (Ragazzi fuori,1990 ; Il muro di gomma, 1991 ; Fortapàsc, 2009 ; Cha Cha Cha, 2013) il enquête sur les maux de la société italienne.
Marco Risi est également producteur avec sa société Sorpasso Film.

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/52.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Marco Risi

Scénario : Marco Risi, Andrea Purgatori, Jame H. Carrington

Image :  Marco Onorato

Montage : Clelio Benevento

Musique : Franco Piersanti

Producteur (s) : Angelo Barbagallo, Gianluca Curti

Productions : BI. BI. Film, Groupe Minerva International, Rai Cinema avec le soutien du MiBAC

Distribution France : Bellissima Films

Vente à l’étranger : Rai Trade

Interprètes : Libero De Rienzo, Valentina Lodovini, Ernesto Mahieux, Michele Riondino, Massimiliano Gallo, Ennio Fantastichini, Salvatore Cantalupo, Gigio Morra, Antonio Buonomo, Daniele Pecci, Duccio Camerini, Renato Carpentieri, Gianfelice Imparato, Marcello Mazzarella

Année : 2009
Durée : 1h 48
Pays de producion : Italie