FORTUNATA

FORTUNATA
FORTUNATA

Sergio Castellitto

FORTUNATA

Son prénom signifie « chanceuse ». Pourtant, Fortunata a une vie compliquée. Coiffeuse à domicile dans la banlieue de Rome, séparée de Franco (Edoardo Pesce), alcoolique et violent, et maman d’une petite fille de huit ans, Barbara, elle court toute la journée pour joindre les deux bouts. Perchée sur ses hauts talons, elle trime, elle s’accroche à son rêve : ouvrir son salon de coiffure. Elle partage sa vie avec Chicano (Alessandro Borghi), un junky fragile, inséparable de sa mère, une ancienne actrice de théâtre allemande (Hanna Schygulla).

Fortunata se bat pour son bonheur et celui de sa fille avec détermination et rage de vivre.

Un jour, elle rencontre Patrizio (Stefano Accorsi), le psychiatre de sa fille, qui vit mal la séparation de ses parents, un homme bien qui bouleverse sa vie.

 

« Fortunata est un adjectif qualificatif féminin singulier. Mais c‘est aussi le prénom d’une femme. Et c’est surtout un destin. Mais pas forcément mérité. Il y a des hommes dans cette histoire qui ne sont pas d’accord quant au bonheur de Fortunata. On verra…

Ce sont les personnages qui inspirent la dramaturgie de cette histoire. En premier lieu c’est Fortunata, avec sa nature primordiale et chaotique, qui dicte l’ordonnancement de cette histoire. Les événements et les coups de théâtre sont causés tout naturellement et inévitablement par son caractère. Parce que la vie matérielle de cette femme en cache une autre, intime, avec des frustrations et un mystérieux projet qu’elle poursuit. Fortunata ne se souvient pas de ses rêves, mais ce sont ces rêves qui vont changer sa réalité. Ainsi que l’amour, naturellement. L’amour est une force révolutionnaire, la seule qui nous entraîne loin des objectifs que l’on s’était fixés. C’est à cause de l’amour que cette femme imparfaite, impulsive, affamée et besogneuse va perdre ses certitudes, qu’elle va changer pour aboutir à une autre image d’elle-même. »

Sergio Castellitto, Dossier de presse

 

D’abord comédien, Sergio Castellitto (1953) connaît la consécration à partir des années 1990 (L’uomo delle stelle, Giuseppe Tornatore, 1995 – L’ora di religione, Marco Bellocchio, 2002), en tout près de 70 rôles. En 1999 il passe aussi à la mise en scène avec Libero Burro (1999), Non ti muovere (2004) La bellezza del somaro (2010), Venuto al mondo (2012), Nessuno si salva da solo (2015). Fortunata est son sixième film, écrit comme les précédents par sa femme, la romancière Margaret Mazzantini.

Sergio Castellitto
Sergio Castellitto

D’abord comédien, Sergio Castellito (1953, Rome) connaît la consécration à partir des années 1990 (L'uomo delle stelle, Giuseppe Tornatore, 1995 - L’ora di religione, Marco Bellocchio, 2002), en tout près de 70 rôles. En 1999 il passe à la mise en scène Libero Burro, puis suivront Non ti muovere (2004, À corps perdus), La bellezza del somaro (2010), Venuto al mondo (2012, Venir au monde), Nessuno si salva da solo (2015), Fortunata (2017), Il materiale emotivo (2020). Particularité : toutes les réalisations ont été co-écrites avec sa femme, la romancière Margaret Mazzantini.

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/1284.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Sergio Castellitto

Scénario : Margaret Mazzantini

Image :  Gianfilippo Corticelli

Montage : Chiara Vullo

Musique : Arturo Annecchino

Producteur (s) : Nicola Giuliano, Francesca Cima

Productions : Indigo Film, HT Film, Universal Pictures International Italy, avec la contribution du MiBACT

Distribution France : Paname Distribution

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Jasmine Trinca, Stefano Accorsi, Alessandro Borghi, Federica Sabatini, Hanna Schygulla, Edoardo Pesce, Emanuela Aurizi, Rosa Diletta Rossi, Liliana Fiorelli

Année : 2017
Durée : 1h 43
Pays de producion : Italien