GLI AMICI DEL BAR MARGHERITA

GLI AMICI DEL BAR MARGHERITA

Pupi Avati

GLI AMICI DEL BAR MARGHERITA

Bologne 1954. Taddeo a 18 ans, il vit avec sa mère et son grand-père dans un petit appartement du centre. Il rêve d’être admis dans le cercle des habitués du mythique bar Margherita qui se trouve juste en face de chez lui, sous les arcades.

Très astucieux, il se procure une voiture et il devient le chauffeur personnel d’Al, l’homme le plus charismatique et mystérieux du quartier. Il l’accompagne lors de ses visites nocturnes au Night club, puis à la gare pour son habituel plat de pâtes. Grâce à cette fréquentation, Taddeo approche peu à peu le bar et sa petite bande. Il assiste ainsi aux aventures des uns et des autres. Bep est amoureux de l’entraîneuse Marcella, Gian aspire à devenir chanteur mais il est victime d’une terrible farce. Manuelo, le petit voleur obsédé par les femmes, est prêt à toutes les folies. Taddeo est témoin des méchancetés de Zanchi, l’inventeur de la cravate à élastique, et il scrute Sarti, le champion de danse, vêtu étrangement nuit et jour de son smoking.

Mais finalement, une question demeure, Taddeo, que tous appelaient « Coso » (Machin), en grandissant finira-t-il par devenir comme eux, l’un d’eux, l’un des amis du bar Margherita ?

 

 

« Ils étaient cinq ou six amis au bar. Ils ne rêvaient pas de changer le monde, mais de séduire une femme, de gagner au billard, ou encore de chanter au Festival de San Remo. Avec une certaine méchanceté nostalgique, Avati reconstruit à travers farces et petites histoires la Bologne des années 50, vue avec l’égoïsme d’un adolescent. Dans son film, le réalisateur nous raconte que nous n’avons jamais été des gens bien, même quand nous étions bien plus jeunes. »

Claudio Carabba, Corriere della Sera Magazine, 16 avril 2009

Pupi Avati
Pupi Avati

Pupi Avati (Bologne, 1938) se passionne d’abord pour la musique de jazz. Il débute au cinéma en 1968 et s’essaye à différents genres : parodies de films d’horreur, comédies musicales. Mais c’est avec des comédies sentimentales empreintes de nostalgie qu’il remporte certains succès. Avec plus de quarante films réalisés il est l’un des cinéastes italiens les plus féconds.
Filmographie : La maison aux fenêtres qui rient (197), Le strelle nel fosso (1979), Una gita scolastica (1983), Regalo di Natale (1986), Histoires de garçons et de filles (1989), Dichiarazioni d'amore (1994), Un cœur ailleurs (2003), La seconda notte di nozze 2005), Il papà di Giovanna (2008), Il cuore grande delle ragazze (2011), Il signor Diavolo (2019)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/59.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Pupi Avati

Scénario : Pupi Avati

Image :  Pasquale Rachini

Montage : Amedeo Salfa

Musique : Lucio Dalla

Producteur (s) : Antonio Avati

Productions : Duea Film, Rai Cinema

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Laura Chiatti, Fabio De Luigi, Diego Abatantuono, Luigi Lo Cascio, Luisa Ranieri, Neri Marcorè, Pierpaolo Zizzi, Bob Messini, Claudio Botosso, Gianni Cavina, Katia Ricciarelli, Gianni Ippoliti, Niki Giustini, Maria Pia Timo, Gianni Fantoni, Caterina Sylos Labini

Année : 2009
Durée : 1 H 30
Pays de producion : Italie