GUIDO CHE SFIDÒ LE BRIGATE ROSSE

GUIDO CHE SFIDÒ LE BRIGATE ROSSE

Giuseppe Ferrara

GUIDO CHE SFIDÒ LE BRIGATE ROSSE

Gênes pendant les années 1970. La cellule locale des Brigades Rouges tente de pénétrer dans l’usine Italsider, mais elle se heurte au syndicat et tout particulièrement à l’un des dirigeants, Guido Rossa. Pour la première fois dans leur histoire, les BR décident d’éliminer un ouvrier, un syndicaliste. Guido Rossa a été assassiné le 24 janvier 1979. Huit mois après l’assassinat d’Aldo Moro.

Guido Rossa (Massimo Ghini), Roberto Dura (Gianmarco Tognazzi). Le film confronte leurs histoires en les mettant en parallèle, jusqu’au moment fatidique de leur rencontre. Le syndicaliste est suivi pas à pas dans son action constructive sur son lieu de travail. L’activiste, en revanche, essaie d’éroder et de mettre en crise l’ordre démocratique. La confrontation entre les deux modes de vie, les deux idéologies, les deux objectifs joue en faveur de l’ouvrier syndicaliste.

 

Les spectateurs sont invités à suivre pas à pas de vrais fragments de deux existences antagonistes. Hors de tout moralisme ou paternalisme, il est invité à choisir et à juger. Une leçon d’histoire qui s’adresse surtout aux jeunes générations.

 

« J’ai voulu donner une démonstration historique de l’incohérence et de l’immaturité des Brigades Rouges. On ne peut pas militer en faveur de la révolution sociale et en même temps tuer l’un de ceux qui militent pour elle. Il s’agit là d’une terrible contradiction qui déplace à droite ce mouvement, une erreur emblématique qui sous-entend l’inimitié pour la classe ouvrière. »

Giuseppe Ferrara

Giuseppe Ferrara
Giuseppe Ferrara

Giuseppe Ferrara (1932 en Toscane – 2016, Rome), diplômé de l'Université de Florence avec une thèse sur le « nouveau cinéma italien », critique de cinéma, auteur de biographies de cinéastes, diplômé du Centro sperimentale di cinematografia de Rome, a essentiellement abordé des thèmes liés aux tourments de l'Italie contemporaine – mafia, corruption politique, terrorisme. Auteur de courts-métrages et de documentaires au cours des années 1960, il signe son premier long-métrage en 1969, Il saso in bocca. Réalisations notables : Cento giorni a Palermo (1984, Cent jours à Palerme) Il caso Moro (1986, L'affaire Aldo Moro), Narcos (1992), Giovanni Falcone (1993) Segreto di stato (1995), I banchiere di Dio (2002), Guido che sfidò le Brigate Rosse (2007)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/292.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Giuseppe Ferrara

Scénario : Giuseppe Ferrara, Heidrun Schleef, Daniele Aliprandi

Image :  Riccardo Gambaccian

Montage : Adriano Tagliavia

Musique : Pino Donaggio

Producteur (s) : Giuseppe Ferrara, Carmine de Benedettis

Productions : Sistina Cinematografica, L’occhio di Genova, Nuova Cooperativa Doppiaggio, avec la collaboration de l’École de Cinéma SDAC de Gênes

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Massimo Ghini, Gian Marco Tognazzi, Anna Galiena, Corrado Invernizzi, Giulio Buccolieri, Maria Rosaria Omaggio, Elvira Giannini, Mattia Sbragia

Année : 2007
Durée : 1h 42
Pays de producion : Italie