IDILLIO INFRANTO

IDILLIO INFRANTO

Nello Mauri

IDILLIO INFRANTO

Carlo et Maria s’aiment. Lui est à peine rentré de la ville, de Bari, où il a obtenu son diplôme. Elle est la fille d’un fermier et elle est très attachée à la terre, à sa terre d’Alberobello brûlée par le soleil et difficile à travailler. Carlo a peur que Maria le trompe, le trahisse, ignorant que son père l’a promise au grand patron Silvestro pour éponger ses dettes. Maria qui refuse cette union est chassée de la maison, tandis que Carlo, rongé par la jalousie, est retourné à Bari retrouver ses amis d’université pour fréquenter les cercles de la ville, écouter du jazz, se perdre entre fumée, jeu et divertissements. Il y rencontre Silvana, qui devient sa maitresse. Après avoir attendu Carlo en vain, Maria cède à la volonté de son père et épouse Silvestro. Une fois mariée, elle découvre peu à peu la chaleur de son peuple, des paysans, qui lui font redécouvrir la valeur des choses qui comptent et la réconcilie avec sa nouvelle vie. Quant à Carlo, il reviendra trop tard vers elle, ayant ainsi trahi non seulement Maria mais aussi sa terre.

 

Troisième et dernier des films muets tournés dans les Pouilles, Idillio infranto naquit en tant que production indépendante et le travail autour du film commença en 1930, au moment où dans notre cinématographie s’était imposé le cinéma parlant. Il s’agit donc d’un film anachronique, destiné à une diffusion très précaire, ce qui fut effectivement le cas avant de disparaitre. Pour la réalisation de ce film, le producteur Orazio Campanella créa l’ “Apulia Cine”, qui eut également une existence très brève. Le premier rôle féminin fut attribué à la diva milanaise Ida Mantovani, seule actrice professionnelle dans un casting d’amateurs. L’unique copie fut conservée dans la maison de Campanella, un riche propriétaire d’Acquaviva delle Fonti, où elle fut retrouvée après sa mort en 1986. À la fin des années 1990, la copie originale inflammable a été dupliquée afin de garantir la survie de l’oeuvre. En 2007 la Cinémathèque Nationale entreprend le projet de restauration. Après avoir effacé les dommages causés par le temps et redonné à l’image une meilleure qualité photographique, le film est réenregistré sur une copie 35 mm avec une nouvelle partition musicale. Enfin, à partir des nouveaux fichiers numériques images et son, un DCP est créé et la copie numérique a permis de présenter le film aux Journées du Cinéma Muet de Pordenone 2012.

Le film est présenté en collaboration avec la Cineteca Nazionale de Rome

Restauration copie : 2010. Centro Sperimentale di Cinematografia – Cineteca Nazionale, en partenariat avec Teca del Mediterraneo (Bibliothèque de la Région Puglia) et le Club des Entreprises de la région des Pouilles. Sous la direction de Mario Musumeci et Angelo Amoroso d’Aragona 

Nello Mauri

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/296.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Nello Mauri

Scénario : 

Image :  Raoul Giovanni Perugini

Montage : 

Musique : Nico Girasole, colonne sonore de la copie restaurée

Producteur (s) : Orazio Campanella

Productions : Apulia Cine di Acquaviva delle Fonti

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : 

Ida Mantovani, Pasquale Jacobellis (Filippo Ilbello), Michele Silecchia, Nello Mauri (Mario Passi), Dirce Greselin

Année : 1931
Durée : 1h 02
Pays de producion : Italie