IL MIO MIGLIOR NEMICO

IL MIO MIGLIOR NEMICO
MON MEILLEUR ENNEMI

Carlo Verdone

IL MIO MIGLIOR NEMICO

MON MEILLEUR ENNEMI

Achille est un homme comblé. Il a fait un beau mariage qui lui vaut une belle situation : il dirige un grand hôtel qui appartient à sa femme et à son beau-frère. La grande fête qu’il entend donner à l’occasion de ses noces d’argent attestera sa réussite.

Orfeo est un grand adolescent. Il habite avec sa mère, Annarita, dans un quartier populaire de Rome. Il vit au jour le jour, il collectionne les petits boulots sans cultiver de grandes ambitions. Il s’occupe bien de sa mère, une femme instable, qui alterne des périodes d’euphorie et de dépression.

Annarita est femme de chambre dans l’hôtel d’Achille. Un beau jour un ordinateur disparaît et tous les soupçons convergent vers elle. Achille la licencie.

Orfeo est convaincu que sa mère n’est pas coupable. Il va plaider sa cause, mais Achille ne veut rien entendre. Orfeo lui déclare une guerre sans merci ; il est prêt à tout pour venger sa mère. Dès lors, appareil photo en bandoulière, il traque Achille pour découvrir ses points faibles afin de lui pourrir la vie. Et il y arrive fort bien. Ce qu’Orfeo n’avait pas prévu, c’est qu’il rencontrerait la jolie Cecilia dont il tomberait amoureux. Or, Cecilia est la fille d’Achille… mais Orfeo le découvre trop tard, lorsqu’il a fait éclater un scandale.

Terriblement blessée, Cecilia s’enfuit. Achille part à sa recherche… en compagnie de la seule personne qui puisse l’aider : Orfeo.

 

 

Ce film va plaire à tous ceux qui ont aimé la comédie à l’italienne quand elle était à son apogée et qui ont passé les années suivantes à regretter l’absence de cinéastes capables de retrouver la formule alchimique des grands classiques (des histoires tristes, angoissantes même, racontées sur le ton de la facétie).

Vingt six ans et vingt films après ses débuts Verdone semble y parvenir. Dans les films français, les personnages du type d’Achille sont des tueurs (Le couperetL’adversaire), en Angleterre, des individus tels qu’Orfeo se foutent en l’air par la drogue (Trainspotting)

Carlo Verdone
Carlo Verdone

Carlo Verdone (Rome, 1950) est le fils de Mario Verdone, professeur et critique de cinéma. Il  a mené conjointement des études de lettres et de réalisation du Centro Sperimentale di Cinematografia. Après des débuts au théâtre et à la télévision, il réalise son premier film Un sacco bello en 1980. Acteur, scénariste, réalisateur,  il est l’un des maîtres de la comédie en Italie et des plus populaires . Réalisateur prolifique, et pratiquement pas distribué en France, il est venu présenté plusieurs de ses films à Villerupt.

Filmographie (réalisations) : Borotalco (1982), Io e mia sorella (1987), Compagni di scuola (1988), Maledetto il giorno che t'ho incontrato (1992), Viaggi di nozze (1995), Ma che colpa abbiamo noi  (2003), Il mio meglior nemico (2006), Io, loro e Lara (2009), Posti in piedi in paradiso (2012), Benedetta follia (2018)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/370.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Carlo Verdone

Scénario : Carlo Verdone, Silvio Muccino, Pasquale Plastino, Silvia Ranfagni

Image :  Danilo Desideri

Montage : Claudio Di Mauro

Musique : Paolo Buonvino

Producteur (s) : Aurelio De Laurentiis

Productions : Filmauro

Distribution France : 

Vente à l’étranger : Filmauro

Interprètes : Carlo Verdone, Silvio Muccino, Ana Caterina Moriaru, Agnese Nano, Paolo Triestino, Corinne Jiga, Sara Bertelà, Leonardo Petrillo

Année : 2006
Durée : 1h 55
Pays de producion : Italie