LA SCONOSCIUTA

LA SCONOSCIUTA
L'INCONNUE

Giuseppe Tornatore

LA SCONOSCIUTA

L’INCONNUE

Irena (Ksenia Rappoport) est une jeune femme mystérieuse. Elle est arrivée d’Ukraine depuis quelques années, comme tant d’autres filles des pays de l’Est, avec son lot de souffrances et ses difficultés.

Elle fait le ménage dans les communs d’un immeuble très chic en face duquel elle s’est installée. Pour Irena  tous les moyens sont bons pour pénétrer dans l’univers familial des Adacher, de riches joailliers qu’elle espionne depuis chez elle. Elle se lie d’amitié avec la domestique des Adacher et arrive sans aucun scrupule à prendre sa place. Mais quel est son véritable but ?

Un jour, un homme (Michele Placido) ressurgit de son passé et fait renaître en elle toutes les souffrances qu’elle a vécues : les mauvaises rencontres à son arrivée en Italie, les hommes sans scrupules qui ont profité d’elle, les violences et les humiliations qui ont laissé en elle des cicatrices indélébiles. Passé et présent s’entremêlent et se superposent pour former un puzzle intrigant…

 

À priori, on ne rêve pas : le réalisateur, plus habitué aux mélos savamment orchestrés, livre un thriller alambiqué à la lisière du fantastique. […] Tornatore maintient plutôt bien le suspense de son intrigue et réussit à construire un portrait de femme touchant avec une cadence alerte qui autorise les moments de folie pure. Quelques zébrures gores (une femme tente d’assassiner un homme avec une paire de ciseaux) et une volonté de jouer avec le montage pour suggérer les traumas surgissant ainsi de manière stroboscopique suggèrent une volonté chez Tornatore d’égratigner son image pour dépoussiérer un cinéma italien en quête de liberté artistique. À ce titre il faut distinguer la performance impressionnante de Michele Placido, en brute épaisse au corps massif.

Romain Le Vern, aVoir-aLire, 12 juin 2007

 

Très jeune, Giuseppe Tornatore (1956) met en scène des pièces de théâtre puis il réalise des documentaires. La Sicile, sa terre natale, est la principale source d’inspiration de son cinéma (Nuovo Cinema Paradiso, 1989 – Stanno tutti bene, 1990 – L’Uomo delle stelle, 1995 – Malena, 2000 – Baarìa, 2009) mais il s’offre aussi quelques incursions dans le genre noir (Una pura formalità, 1994 ;  La sconosciuta, 2006 – La migliore offerta, 2013).

Giuseppe Tornatore
Giuseppe Tornatore

Giuseppe Tornatore (Bagheria, 1956) débute par des documentaires notamment pour la télévision. Après sa première réalisation, Il camorrista (1985, Le maitre de la camorra), il connait un énorme succès avec Nuovo Cinema Paradiso (1988, Cinema Paradiso), Grand prix du jury à Cannes en 1989 et Oscar du meilleur film étranger en 1990. Il alterne les histoires siciliennes - L'uomo delle stelle (1995, Marchand de rêves) ; Malena (2000) ; Baarìa, 2009 - et des films qui changent de cadre - Stanno tutti bene (1990, Ils vont tous bien); Une pure formalité (1994); La sconosciuta (2oo6, L'inconnue). Quinze ans après La leggenda del pianista sull’oceano (1998), il tourne La migliore offerta (The Best Offer) de nouveau en anglais avec des comédiens internationaux. 

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/141.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Giuseppe Tornatore

Scénario : Giuseppe Tornatore, Massimo De Rita

Image :  Fabio Zamarion

Montage : Massimo Quaglia

Musique : Ennio Morricone

Producteur (s) : 

Productions : Medusa Film, Manigolda Film, Sky Cinema

Distribution France : Aramis Films

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Ksenia Rappoport, Michele Placido, Claudia Gerini, Alessandro Haber, Piera Degli Esposti, Margherita Buy, Pier Francesco Favino, Angela Molina, Clara Dossena, Paolo Elmo, Simona Nobili, Nicola Di Pinto, Pino Calabrese

Année : 2006
Durée : 1h 58
Pays de producion : Italie, France