LA TRAVIATA

LA TRAVIATA
LA TRAVIATA

Franco Zeffirelli

LA TRAVIATA

Lors d’un dîner chez des amis communs, Alfredo, jeune homme de famille bourgeoise, tombe éperdument amoureux de la belle courtisane Violetta. Les deux amants vont vivre une folle passion jusqu’à l’intervention du père d’Alfredo…

 

Le livret est inspiré du roman d’Alexandre Dumas fils, La Dame aux camélias (1848).

La première représentation de La Traviata à la Fenice de Venise, le 6 mars 1853, fut un véritable four. Verdi remania avec bonheur les partitions et c’est aujourd’hui un des opéras les plus populaires.

 

Franco Zeffirelli a partagé toute sa carrière entre cinéma et théâtre lyrique. Il avait crée en 1958 une Traviata remarquée. C’est en souvenir et en hommage à Maria Callas qui en fut l’interprète, qu’il réalisa le film en imposant Teresa Stratas dans le rôle titre, « la seule digne de succéder à la Callas ».

« Il faut savoir gré à Zeffirelli de n’avoir pas cherché à faire dire à ce somptueux mélodrame plus que ce qu’il ne contient. […] Ceci admis, Zeffirelli ne se contente pas de nous proposer une plate illustration, banalement fidèle à l’esprit et à la structure du grand opéra. Il intervient en tant que metteur en scène de cinéma, pour ouvrir, aérer, amplifier l’impact de l’œuvre sans jamais la trahir. Même si certaines des ses initiatives agacent, elles ne dépassent jamais une limite intelligente.

[…] Pour ma part, cette « aération » me semble judicieuse et loin de boursoufler l’émotion, l’oxygénerait plutôt. D’autant que les interprètes sont magistralement talentueux. »

Gaston HAUSTRATE, Cinéma n° 292, avril 1983

Franco Zeffirelli
Franco Zeffirelli

Franco Zeffirelli (1923, Florence – 2019, Rome), enfant illégitime et orphelin d’une mère férue de Mozart est placé à 6 ans chez une gouvernante anglaise qui l’initie à Shakespeare. Il amorce sa carrière de metteur en scène d’opéras et réalisateur comme assistant de Luchino Visconti au théâtre et sur La terra trema (1948) et Senso (1954). Il dirige la Callas dans La Traviata, Tosca, et Norma. En 1967 il adapte pour le cinéma La mégère apprivoisée (avec Elizabeth Taylor et Richard Burton) et Roméo et Juliette en 1968. Après Callas forever (2002) il se consacrera essentiellement à la direction d’opéras.
Autres Réalisations (partielles) : Jésus de Nazareth (1977), La Traviata (1982), Otello (1986), Storia di una capinera (1993, Mémoire d’un sourire), Te con Mussolini (1999, Un thé avec Mussolini)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/201601170858FOTO-film-LA-TRAVIATA-1.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Franco Zeffirelli

Scénario : Franco Zeffirelli d'après l'opéra en 3 actes de Giuseppe Verdi

Image :  Ennio Guarnieri

Montage : Peter Taylor, Franca Silvi

Musique : Orchestre et chœurs: Metropolitan Opera de New-York sous la direction de James Levine

Producteur (s) : Tarak Ben Ammar,

Productions : ACCENTS FILMS B.V., avec la participation de la R.A.I.

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Teresa Stratas, Placido Domingo, Cornell Mac Neil, Allan Monk, Axell Gall, Pina Cei, Maurizio Barbacini - les danseurs : Ekaterina Maksimova et Vladimir Vassiliev du Bolshoi de Moscou, Gabriella Borni

Année : 1982
Durée : 1h 48
Pays de producion : Italie