MAI + COME PRIMA

MAI + COME PRIMA

Giacomo Campiotti

MAI + COME PRIMA

Rome, de nos jours. Max, Enrico, Giulia, Martina et Fava passent leur bac. Ils sont dans la même classe, se fréquentent peu mais on néanmoins un projet. Partir tous les cinq une fois les examens terminés. Ils décident de partir à la montagne : dans les Dolomites. A peine sortie de l’adolescence, ils vont, pour la première fois, être confronté à des événements qui bouleverseront leur existence. Ils découvrent ce que signifie le courage, la responsabilité, et la douleur et vont devoir trouver en eux la force qui va leur permettre de faire leur propres choix parfois contre l’avis de leur famille. Max, est handicapé. C’est un garçon sensible qui a besoin de relations sincère avec son entourage et non pas de pitié. Sa présence dans le groupe va d’une certaine manière obliger ses amis à affronter le thème de la solidarité et de la diversité. Le groupe d’amis découvre la nature, sa beauté mais aussi sa puissance lors d’un trekking qui peu à peu, se transforme en défi, tout d’abord entre eux, puis contre eux-même. Lorsque q ‘un événement va se révéler dramatique, l’unité se fait de nouveau, elle va les aider à être solidaires et courageux. Le retour à la ville s’avère difficile. L’expérience qu’ils ont vécu dans les Dolomites les oblige à donner un autre sens à leur vie…car rien ne sera plus jamais comme avant.

 

Comment est naît ce projet ?

Giacomo Campiotti : C’est une histoire que j’avais en tête depuis des années, vu que tout part d’une expérience personnelle. Puis il y a trois ans j’ai écrit le scénario juste avant que les anglais ne me proposent « Zivago » (la mini série coproduite par l’Angleterre et les Etats-Unis avec Keira Knightley et Sam Neill et qui a fait obtenir a Giacomo Campiotti différents prix internationaux ).

Un an plus tard, une fois le scénario terminé, j’ai proposé le film a quelques producteurs mais j’ai constaté que malgré des avis positifs, il était considéré comme un projet difficile peu-être pour le peu de rôles principaux ou pour le fait que les acteurs n’étaient pas connu.

Comme je croyais beaucoup en ce projet, j’ai décidé de le produire moi-même en créant la Prana Film, et j’ai ensuite obtenu le Fond de Garanti. Mais les fonds du Ministère étant gelés, un an s’est écoulé…Puis Medusa a cru en ce projet et a finalement décidé de le financer.

 

Extrait de l’interview de Giacomo Campiotti, site officiel :www.medusa.it/maipiucomeprima.

Giacomo Campiotti
Giacomo Campiotti

Giacomo Campiotti (1957, Varese). Après ses études en pédagogie à Bologne, il débute au théâtre. À partir de 1982, il participe au groupe coordonné par Ermanno Olmi, Ipotesi cinema à Bassano, avec qui il réalise ses premiers courts métrages. Assistant de Mario Monicelli pour Speriamo che sia femmina et pour Ipicari, il réalise son premier long-métrage, Corsa di primavera, en 1989 ; puis Come due coccodrilli (1994, Comme deux crocodiles) et Il tempo dell’amore (1999, La saison des amours). Par la suite il réalise encore Mai + come prima (2005) et Bianca come il latte, rossa come il sangue (2013) ainsi que des fictions et des séries pour la télévision.

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/447.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Giacomo Campiotti

Scénario : Giacomo Campiotti, Alexandre Adabachian

Image :  Duccio Cimatti

Montage : Joe Walker, Fabio Nunziata

Musique : Corrado Carosio, Pierangelo Fornaro

Producteur (s) : 

Productions : Prana Film , Medusa Film, con il contributo del MiBAC

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Pino Quartullo, Lidia Broccolino, Marco Velluti, Natalia Piatti, Marco Casu, Laura Chiatti, Federico Battilocchio, Nicola Cipolla

Année : 2005
Durée : 1h 46
Pays de producion : Italie