N (IO E NAPOLEONE)

N (IO E NAPOLEONE)
NAPOLÉON (ET MOI)

Paolo Virzì

N (IO E NAPOLEONE)

NAPOLÉON (ET MOI)

Ile d’Elbe, 1814. Napoléon c’est l’homme que Martino déteste le plus au monde. Il rêve même tous les soirs qu’il tue le Tyran immonde. Alors, lorsque l’Empereur arrive soudain sur l’ïle, Vaincu et exilé, Martino y voit un signe..; et graisse déjà son vieux pistolet.

La baronne Emilia c’est la femme que Martino aime le plus au monde, mais elle ne pense qu’à partir vivre à Naples, décidée à s’éloigner de son trop jeune amant.

L’Histoire rapproche Napoléon et Martino, toujours obsédé par l’idée de tuer l’Empereur. Mais Napoléon est parfois si touchant voire même attendrissant, que Martino hésite et semble déjà; presque conquis…

Jusqu’à ce que… !

« Jusqu’à présent dans mes films j’ai toujours cherché à « voler le vrai » autant en ce qui concerne les paysages, que les atmosphères ou les personnages. Cette foi-ci pourtant, pour la première fois, j’ai essaé d’imaginer un monde qui n’existe plus et que j’ai doncc voulu recréer de toutes pièces  scénographie, costumes, calèches à chevaux, pelotons de la Grande Armée et l’humanité brûlante et massacrée du Portoferraio d’il y a deux siècles […] C’est une sorte d’allégorie sur le rapport entre l’idéalisme politique et le pouvoir mis en scène avec un esprit d’opéra-comique et de comédie toscane irrévérencieuse – mais aussi avec une veine impétueusement romantique, et avec une certaine ambition du récit philosophique. »

Paolo Virzì, propos recueillis par Fabrizio Corallo, Ciak, octobre 2005

 

Paolo Virzì
Paolo Virzì

Paolo Virzì (Livourne, 1964) est diplômé du Centro sperimentale di cinematografia. Il collabore à l'écriture de scénario pour Giuliano Montaldo, Gabriele Salvatores, Felice Farina. Avec quatorze films à son actif depuis 1994, il est considéré comme l’héritier de la tradition de la comédie à l’italienne (La bella vita, et récemment Folles de joie, L’échappée belle). En 2018, avec Nuits magiques, il signe ici un véritable hommage tendrement irrévérencieux au cinéma italien de l’âge d’or, en évoquant des personnages de légende, recréés à partir de souvenirs personnels.

Filmographie : La bella vita (1994), Ferie d'agosto (1995) My Name Is Tanino (2002),  Caterina va in città (2003, Cateina va en ville), Tutta la vita davanti (2008), La prima cosa bella (2010), Tutti i santi giorni (2012, Chaque jour que Dieu fait), Il capitale umano (2014, Les opportunistes), La pazza gioia (2016, Folles de joie), Notti magiche (2018, Nuits magiques)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/335.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Paolo Virzì

Scénario : Paolo Virzì, Furio Scarpelli, Giacomo Scarpelli, Francesco Bruni d'après l'œuvre d’Ernesto Ferrero

Image :  Alessandro Pesci

Montage : Cecilia Zanuso

Musique : Paolo Buonvino, Juan Bardem

Producteur (s) : Riccardo Tozzi, Giovanni Stabilini, Marco Chimenz

Productions : Cattleya, BabeFilms, Alquimia Cinema S.A., Madrid, Medusa Film, Sky

Distribution France : Magrytte Films International

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Daniel Auteuil, Elio Germano, Monica Bellucci, Francesca Inaudi, Sabrina Impacciatore, Valerio Mastandrea, Massimo Ceccherini, Omero Antonutti, Margarita Lozano

Année : 2006
Durée : 1h 40
Pays de producion : Italie, France, Espagne