NARCOS

NARCOS

Giuseppe Ferrara

NARCOS

L’action se situe en Colombie mais le film a été tourné au Venezuela avec un titre de provisoire (Los inocentes) pour ne pas courir de risques inutiles et garder le secret sur le thème. C’est l’histoire vraie de trois jeunes de Medellin qui deviennent des baby killers à la solde des trafiquants de drogue de la bande de Pablo Escobar. Mais le regard du réalisateur va au-delà de l’histoire des trois protagonistes pour englober les mécanismes impitoyables d’une société à la merci des
organisations mafieuses de plus en plus puissantes qui polluent le tissu social, au point que faire des choix individuels devient compliqué. Les jeunes acteurs sont des non professionnels. On ignore tout de ce qu’ils sont devenus après le tournage. Giuseppe Ferrara a déclaré qu’il se référait à Voleurs de bicyclettes, par exemple en utilisant des comédiens non professionnels. C’est la grande leçon du néoréalisme qui l’a inspiré, que Ferrara connaît bien pour l’avoir longuement approfondie
en tant que critique et enseignant. Son style semble revenir à l’essentiel, mais avec une conscience renouvelée. Au demeurant, le message le plus authentique du néoréalisme était bien la lutte contre les injustices sociales, ce même combat que Ferrara, de film en film, a toujours mené.

 

« Je m’étais donné comme préalable le choix néoréaliste de tourner avec des comédiens non professionnels. De ce fait, l’Amérique latine semble leur coller à la peau. »
Giuseppe FERRARA

 

Giuseppe Ferrara
Giuseppe Ferrara

Giuseppe Ferrara (1932 en Toscane – 2016, Rome), diplômé de l'Université de Florence avec une thèse sur le « nouveau cinéma italien », critique de cinéma, auteur de biographies de cinéastes, diplômé du Centro sperimentale di cinematografia de Rome, a essentiellement abordé des thèmes liés aux tourments de l'Italie contemporaine – mafia, corruption politique, terrorisme. Auteur de courts-métrages et de documentaires au cours des années 1960, il signe son premier long-métrage en 1969, Il saso in bocca. Réalisations notables : Cento giorni a Palermo (1984, Cent jours à Palerme) Il caso Moro (1986, L'affaire Aldo Moro), Narcos (1992), Giovanni Falcone (1993) Segreto di stato (1995), I banchiere di Dio (2002), Guido che sfidò le Brigate Rosse (2007)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/324.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Giuseppe Ferrara

Scénario : Giuseppe Ferrara, Armenia Balducci

Image :  Stefano Moser

Montage : Adriano Tagliavia

Musique : Andrea Guerra

Producteur (s) : 

Productions : Trio Cinema e Televisione, Surf Film (Rome), Asbrel Productions (Madrid)

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : 

Juan Jose Pinero , Jose Mal­donado, Cristobal Cornes, Adriana Sforza, Aldo Sambrell, Ciro Ramos Burgos, Luis Castillo, Petra De Dominguez, Andy Garcia, Alfredo Xavier, Adelaida Pittaluga 

Année : 1992
Durée : 1h 46
Pays de producion : Italie, Espagne