NON CI RESTA CHE PIANGERE

NON CI RESTA CHE PIANGERE

Massimo Troisi, Roberto Benigni

NON CI RESTA CHE PIANGERE

Mario, un surveillant, et Saverio, un instituteur, lassés d’attendre à un passage à niveau fermé, décident d’emprunter un chemin inconnu. Ils se perdent dans la campagne toscane et tombent en panne d’essence alors que survient la nuit et que l’orage éclate. Un étrange caprice du sort les projette en plein XVè siècle. Surmontant leur désespoir, ils s’adaptent à la vie mouvementée de l’époque. Au bout de quelques jours, le surveillant fait la conquête d’une jeune fille et l’instituteur, peut-être poussé par la jalousie, décide de partir. Nous sommes en l’an 1492 : une formidable occasion pour entrer dans l’Histoire en empêchant Christophe Colomb d’embarquer pour l’Amérique. Cela éviterait bien des ennuis et des malheurs au monde, selon Saverio dont la sœur a été plaquée par son ami américain.

Après avoir dit adieu à la jeune fille, les deux amis entreprennent leur voyage, qui sera jalonné d’aventures. Ayant échappé à la vindicte d’une amazone persuadée qu’ils étaient envoyés pour la tuer, nos héros rencontrent Léonard de Vinci et cherchent, en vain, de former avec lui une société d’inventeurs, croyant pouvoir exploiter à cette époque les connaissances scientifiques du XXè siècle. Ils reprennent leur voyage et arrivent à Palos, mais trop tard pour empêcher Colomb de partir. Ils en sont désespérés ; mais voici surgir au loin une locomotive. Sont-ils revenus au présent ? Point du tout ! C’est Léonard qui a réalisé concrètement leur projet et qui a fabriqué un train. Sortiront-ils jamais de ce funeste siècle ?

 

A partir d’une idée simple, ce pur divertissement exploite et met en valeur toute la fantaisie des deux acteurs-réalisateurs : Massimo Troisi, le méridional, et Roberto Benigni, le toscan. Au début des années quatre-vingt, Troisi et Benigni comptent parmi les comiques les plus remarqués et les plus populaires en Italie. Troisi a connu un énorme succès avec ses deux premiers films, Ricomincio da tre en 1981 et Scusate il ritardo en 1983. Benigni (né près de Arezzo en 1952) est doté d’une solide expérience : théâtre, télévision, cinéma pour lequel il a tourné sous la direction de Giuseppe Bertolucci (Berlinger ti voglio bene), Marco Ferreri (Chiedo asilo), Renzo Arbore (Il pap’occhio) et Sergio Citti (Il minestrone). En 1983, il passe à la réalisation avec Tu mi turbi dont il interprète les quatre sketches. Son imagination débordante, son débit intarissable de paroles insensées, ses désarticulations gestuelles ont conquis le public italien et celui du monde entier par la suite.

Massimo Troisi, Roberto Benigni

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/468.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Massimo Troisi, Roberto Benigni

Scénario : Massimo Troisi, Roberto Benigni, Giuseppe Bertolucci

Image :  Giuseppe Rotunno

Montage : Nino Baragli

Musique : Pino Donaggio

Producteur (s) : Mauro Berardi, Ettore Rosboch

Productions : Yarno Cinematografica, Best International Film

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Massimo Troisi, Roberto Benigni, Carlo Monni, Amanda Sandrelli, Iris Peynado, Paolo Bonacelli, Livia Venturini

Année : 1984
Durée : 1h 52
Pays de producion : Italie