PRANZO DI FERRAGOSTO

PRANZO DI FERRAGOSTO
LE DÉJEUNER DU 15 AOÛT

Gianni Di Gregorio

PRANZO DI FERRAGOSTO

LE DÉJEUNER DU 15 AOÛT

Le 14 août au matin, Gianni reçoit la visite de Caciotti, le syndic de l’immeuble, qui lui rappelle que Gianni et sa mère doivent une grosse somme à la copropriété. Gianni essaye de tergiverser mais Caciotti lui propose une affaire. Comme il souhaite passer ce 15 août hors de Rome en bonne compagnie, il lui demande s’il ne pourrait pas prendre sa mère Marina en pension jusqu’au lendemain après-midi. En échange, la dette sera effacée.

Gianni accepte… mais lorsque Caciotti revient, ce n’est pas une mamie qu’il livre, mais deux. Il y avait aussi la tante Maria, qu’on ne pouvait décemment pas laisser seule à la maison. Nouvelle négociation, quelques billets supplémentaires, et Gianni installe les deux femmes dans l’appartement. Marcello, le médecin de famille, passe pour une petite visite et il demande à Gianni de lui rendre un énorme service… à charge de revanche : comme il est de garde toute la nuit, Gianni ne pourrait-il pas garder sa mère Grazia jusqu’au lendemain ?

Pas facile de faire cohabiter quatre femmes âgées qui ne se connaissent pas, de gérer leurs manies et leurs médicaments, de veiller à leurs régimes respectifs… Heureusement, après un temps d’adaptation, la mère de Gianni décide d’y mettre du sien pour que tout se passe au mieux. Mais un problème demeure : où trouver un magasin ouvert pour acheter de quoi composer un déjeuner du quinze août digne de ce nom ?

 

« Contrastant avec une bonne partie de la programmation, Pranzo di Ferragosto (produit par Matteo Garrone) est un film léger et drôle. Les trois vieilles dames, interprétées par des non professionnelles, ont improvisé dialogues et attitudes qui font souvent rire, émeuvent parfois. Au milieu de leurs caprices, piaillements et autres radotages, Gianni tente d’accomplir dignement son devoir d’hospitalité et de tenir le coup – on s’amuse de voir ses nerfs mis à l’épreuve. Se déroulant entièrement dans l’appartement et concentré dans la journée du 15 août, Pranzo di Ferragosto est bien rythmé, sympathique, intelligemment léger. »

Marion PASQUIER, critikat.com, 3 sept. 2008

Gianni Di Gregorio
Gianni Di Gregorio

Gianni Di Gregorio (1949) commence sa carrière comme scénariste en 1986. Il devient ensuite l’assistant de Matteo Garrone (Ospiti, 1998 - Primo amore, 2004) et il participe au scénario de Gomorra (2008).

Il passe à la réalisation cette même année avec le très remarqué Pranzo di ferragosto  ( Le déjeuner du 15 août), produit par Matteo Garonne.

Suivent Gianni e le donne (2011, Gianni et les femmes), Buoni a nulla (2014, Bons à rien) et Lontano Lontano (2019, Citoyens du monde)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/19056834.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Gianni Di Gregorio

Scénario : Gianni Di Gregorio

Image :  Gian Enrico Bianchi

Montage : Marco Spoletini

Musique : Ratchev & Carratello

Producteur (s) : Matteo Garrone

Productions : Archimede, avec la contribution du MiBAC

Distribution France : Le Pacte

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Gianni Di Gregorio, Valeria De Franciscis, Marina Cacciotti, Maria Calì, Grazie Cesarini Sforza, Alfonso Santagata, Luigi Marchetti, Marcello Ottolenghi, Biagio Ursitti, Petre Rosu

Année : 2008
Durée : 1h 15
Pays de producion : Italie