RICOMINCIO DA TRE

RICOMINCIO DA TRE

Massimo Troisi

RICOMINCIO DA TRE

Gaetano, un jeune napolitain timide, est las de son milieu familial. Il décide de s’en aller pour repartir à trois et non pas à zéro car il ne veut pas perdre les trois choses qu’il estime avoir réussi dans sa vie. Il part rejoindre sa tante à Florence où elle s’est récemment installée. En raison des tendances suicidaires du conducteur, le voyage en auto-stop est mouvementé mais il procure à Gaetano l’occasion de faire la connaissance de Marta qui travaille dans un institut psychiatrique. S’apercevant que sa tante a une liaison, il ne veut pas la déranger et s’en va bientôt. Il se lie d’amitié avec Franky, un prédicateur américain, qui lui offre l’hospitalité et essaye de l’entraîner sur la même voie. Gaetano n’étant pas taillé pour cette activité y séjournera très brièvement. Par hasard il rencontre à nouveau Marta et les rendez-vous deviennent fréquents. Marta est une jeune femme émancipée ; Gaetano en tombe amoureux. L’arrivée inopinée de Lello, un envahissant ami napolitain, perturbe quelque peu les projets de Gaetano mais c’est surtout une crise de jalousie à propos d’un ancien amant qu’elle a revu qui assombrit sa relation avec Marta. Un bref retour au foyer, pour assister au mariage de sa sœur, conforte Gaetano dans sa décision de vivre sa vie ailleurs. En effet, il se heurte à nouveau à tous les problèmes de sa famille, notamment celui de son père qui attend patiemment qu’un miracle lui rende une main perdue dans un accident.

Rentré à Florence, Gaetano apprend que Marta attend un enfant mais elle ne sait à qui en attribuer la paternité. Après une sérieuse discussion sur le prénom du futur nouveau-né, Gaetano accepte l’enfant « comme s’il était à lui ». Assurée de son amour, Marta est maintenant prête à vivre avec lui.

 

Ricomincio da tre est le premier film de Massimo Troisi à la fois auteur-réalisateur-acteur. Le film est essentiellement basé sur les dialogues (ou plutôt les monologues irrésistibles) et les premiers plans qui donnent une grande force comique aux situations embarrassantes dans lesquelles le personnage est plongé.

David di Donatello pour le meilleur film et pour le meilleur acteur, Troisi a d’emblée conquis le public italien. Le film fut un tel triomphe qu’il tint l’affiche d’une salle pendant deux années.

Massimo Troisi
Massimo Troisi

Massimo Troisi (1953, San Giogio a Cremona, province de Naples - 1994, Ostie), réalisateur et acteur, a débuté au théâtre en fondant le trio comique La smorfia avec Lello Arena et Enzo De Caro. Il réalise son premier film en 1981, Ricomincio da tre, qui a connu un énorme succès public en Italie. Suivront quatre autres films : Scusate il ritardo (1983), Non ci resta che piangere (1984), coréalisé avec Roberto Benigni, Le vie del Signore sono finite (1987), Pensavo fosse amore... invece era un calesse (1991).

Acteur dans trois films d'Ettore Scola - Splendor (1989), Che ora è? (1989), Il viaggio di capitan Fracassa (1990) - il est également l'interprète, avec Philippe Noiret, du Postino (Le facteur) réalisé par Michael Radford. Il décède au lendemain du dernier jour de tournage du film.

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/466.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Massimo Troisi

Scénario : Massimo Troisi, Anna Pavignano

Image :  Sergio D’Offizi

Montage : Antonio Siciliano

Musique : Pino Daniele

Producteur (s) : Mauro Berardi, Fulvio Lucisano

Productions : Factoryy Cinematografica, I.I.F., RAI

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Massimo Troisi, Fiorenza Marcheggiani, Lello Arena, Deddi Savagnone, Lino Troisi, Vincent Gentile, Marco Messeri, Renato Scarpa

Année : 1981
Durée : 1h 50
Pays de producion : Italie