RICORDATI DI ME

RICORDATI DI ME
SOUVIENS-TOI DE MOI

Gabriele Muccino

RICORDATI DI ME

SOUVIENS-TOI DE MOI

À Rome, la famille Ristuccia vit une crise majeure : les parents, Carlo (Fabrizio Bentivoglio) et Giulia (Laura Morante) comme leurs deux grands enfants, Valentina (Nicoletta Romanoff) et Paolo (Silvio Muccino), se trouvent à une période charnière de leur vie. Carlo qui rêvait d’être romancier, travaille dans la finance et ressent l’usure de son couple. Giulia, enseignante, réalise qu’elle a laissé s’évanouir son rêve de théâtre. Valentina rêve de devenir vedette comme ces filles qu’elle voit se trémousser à la télévision. Et Paolo est en pleine crise d’identité. L’obstination de Valentina à poursuivre son rêve réveille ses parents et leurs ambitions personnelles. Carlo retrouve Alessia (Monica Bellucci), son amour de jeunesse et se remet à écrire. Giulia tombe amoureuse d’un metteur en scène qui l’engage dans sa troupe d’amateurs. Valentina sort avec un présentateur vedette. Quant à Paolo, il organise des fêtes pour se faire apprécier de ses camarades et séduire la fille qu’il convoite. Au moment où le couple est sur le point de se séparer, Carlo est renversé par une voiture et se retrouve à l’hôpital, ce qui modifie à nouveau l’équilibre familial : est-il possible de recommencer à zéro tous ensemble ?

 

« Les quatre membres de la famille Ristuccia passent leur temps à se regarder dans un miroir et s’interrogent sur leur propre valeur. Tous veulent devenir quelqu’un. Valentina en est un bon exemple : effrontée et ayant une haute estime d’elle-même, elle est convaincue de tout pouvoir obtenir avec le minimum d’efforts. C’est une opinion actuellement partagée par bon nombre de gens. »

Gabriele Muccino, Ricordati di me, italica.rai.it

 

Muccino complique et perfectionne amplement le propos générationnel de L’ultimo bacio, dont Ricordati di me est le prolongement idéal. […] Sans oublier que son film a aussi un langage évolué et calculé, où les mouvements de caméra – nerveux, inquiets, instables – collent parfaitement aux intermittences du cœur des personnages.

Roberto Nepoti, la Repubblica, 15 février 2003

 

Gabriele Muccino
Gabriele Muccino

Gabriele Muccino (Rome, 1967) a été élève du Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome. Il travaille d’abord pour
Rai Tre, puis il réalise des documentaires. Il passe à la fiction en 1998 (Ecco fatto). Come te nessuno mai (1999, Comme toi ...) est sélectionné à la Mostra de Venise mais le vrai succès arrive avec L’ultimo bacio ( 2001, Juste un baiser), qui sera suivi de Ricordati di me (2003, Souviens-toi de moi). En 2006 Hollywood fait appel à lui et il y réalisera trois films dont The Pursuit of Happyness (2006, À la recherche du bonheur) et Seven Pounds (2008, Sept vies), tous deux avec Will Smith.
Dernières réalisations : L'estate adosso (2016, Summertime), A casa tutti bene (Une famille italienne, 2018), Gli anni più belli (2020, Nos plus belles années)

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/420.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Gabriele Muccino

Scénario : Gabriele Muccino, Heidrun Schleeff

Image :  Marcello Montarsi

Montage : Claudio Di Mauro

Musique : Paolo Buonvino

Producteur (s) : Domenico Procacci

Productions : Fandango, Medusa Film, Telepiù, BVI Film Production, Vice Versa Films

Distribution France : The Walt Disney Company France

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Fabrizio Bentivoglio, Laura Morante, Monica Bellucci, Silvio Muccino, Nicoletta Romanoff, Enrico Silvestrin, Alberto Gimignani, Silvia Cohen, Pietro Taricone, Andrea Samà, Gabriele Lavia, Andrea Roncato, Amanda Sandrelli, Blas Roca-Rey

Année : 2003
Durée : 2h 00
Pays de producion : Italie, France, Grande Bretagne