SANGUEPAZZO

SANGUEPAZZO
UNE HISTOIRE ITALIENNE

Marco Tullio Giordana

SANGUEPAZZO

UNE HISTOIRE ITALIENNE

 

À la fin des années 1930 Osvaldo Valenti (Luca Zingaretti) et Luisa Ferida (Monica Bellucci) sont deux stars du cinéma des « téléphones blancs » qui défrayent la chronique par leur vie dissolue. Après le 8 septembre 1943 et la fracture de l’Italie occupée au nord par les Allemands, Osvaldo et Luisa répondent à l’appel du gouvernement fasciste républicain qui veut bâtir Cinevillaggio près de Venise pour continuer de produire un cinéma à sa mesure. Mais très vite la politique les entraîne hors des plateaux. Quelques jours avant la libération, ils se rendent aux partisans. Complicités douteuses et marché noir leur valent la condamnation à mort. Le Comité de Libération Nationale n’a-t-il pas confondu leurs vies et les rôles des personnages odieux qu’ils avaient incarnés à l’écran ?

 

« J’ai commencé à écrire Sanguepazzo aussitôt après Maledetti vi amerò, mon premier film. Mais au début de ma carrière on n’arriva pas à trouver quelqu’un prêt à investir sur moi l’argent nécessaire. Le projet est passé entre les mains de cinq ou six producteurs et deux ou trois fois j’ai même commencé la préparation. Et puis tout se bloquait. Il faut dire qu’à l’époque la télévision ne voulait en aucun cas intervenir dans un projet à risque. Le fascisme, Salò, le sexe, la cocaïne, les partisans qui fusillent sans aucun procès… il valait mieux laisser tomber, ne pas se compliquer l’existence. On aurait pu monter le film avec deux stars américaines et en le tournant en anglais. Je n’étais pas contre par principe mais cette histoire me semblait trop italienne pour aller jusque là. J’avais l’impression que des comédiens américains la dénatureraient. Pendant toutes ces années je me suis souvent demandé si faire ce film avait encore un sens. Une fois j’étais tellement découragé, suite à un énième échec, que j’ai jeté tous les scénarios que j’avais. Heureusement qu’un ami avait conservé une copie. »

Marco Tullio Giordana, propos recueillis par Lorenzo Codelli

Marco Tullio Giordana
Marco Tullio Giordana

Après avoir participé à l'écriture de Forza Italia! de Roerto Faenza, Marco Tullio Giordana (Milan, 1950) débute sa carrière de cinéaste en 1980 avec Maledetti vi amerò, présenté à Cannes et Leopard d'or à Locarno. Il est internationalement reconnu après le film fleuve La meglio gioventù (2003), prix Un certain regard à Cannes. 

Filmographie : Maledetti vi amerò (1980, Maudits je vous aimerai), La caduta degli angeli ribelli (1981, La chute des anges rebelles), Appuntamento a Liverpool (1987), Pasolini: Un delitto italiano (1995, Pasolini, mort d'un poète), I cento passi (2000, Les cent pas), La meglio gioventù (2003, Nos meilleures années), Quando sei nato non puoi più nasconderti (2005, Une fois que tu es né), Sangue pazzo (2008, Une histoire italienne), Romanzo di una strage (2012, Piazza Fontana), Lea (2015), Due soldati (2017), Nome di donna (2018).

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/5a3d8f74d2b1b481685730.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Marco Tullio Giordana

Scénario : Marco Tullio Giordana, Leone Colonna, Enzo Ungari

Image :  Roberto Forza

Montage : Roberto Missiroli

Musique : Franco Piersanti

Producteur (s) : Angelo Barbagallo, Eric Heumann

Productions : Bibi Film TV, Paradis Films, Rai Fiction, Rai Cinema, Orly Films, Canal +, avec la contribution du MiBACT et le soutien de Film Commission Torino Piemonte

Distribution France : Paradis Films

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Monica Bellucci, Luca Zingaretti, Alessio Boni, Daniele Ferrari, Maurizio Donadoni, Giovanni Visentin, Luigi Diberti, Paolo Bonanni, Mattia Sbraglia, Alessandro Di Natale, Tresy Taddei, Aurora Quattrocchi, Sonia Bergamasco, Luigi Lo Cascio

Année : 2008
Durée : 2h 30
Pays de producion : Italie, France