SE DIO VUOLE

SE DIO VUOLE

Edoardo Falcone

SE DIO VUOLE

Tommaso (Marco Giallini), la cinquantaine, est un chirurgien affirmé. Gauchistes quelque peu en rupture d’idéal, Tommaso et son épouse Carla (Laura Morante) ont élevé leur fille Bianca (Ilaria Spada) et leur fils Andrea  (Enrico Oetiker) dans un esprit de laïcité et d’engagement.

Malheureusement pour eux, Bianca, loin d’avoir emprunté le parcours tracé par ses parents, est une jeune femme mariée qui se désintéresse du monde qui l’entoure. Comble de l’horreur, voilà qu’Andrea annonce son intention de devenir prêtre. C’en est trop ! Tommaso décide de suivre son fils en cachette afin d’en savoir plus sur ce prêtre particulier qui selon lui a retourné Andrea. Il est bien décidé à le « libérer » de son influence. C’est ainsi que Tommaso fait la connaissance de Don Pietro (Alessandro Gassman). Toutefois, son charisme et son activisme ne laissent pas indifférent le chirurgien athée qui à son contact est amené à revoir certaines de ses positions. D’une manière plus ou moins directe, toute la famille est affectée par une série de changements.

« J’aimerais que mon film soit vu comme une comédie légère mais pas trop, comme un film simple, basé sur un scénario et sur le jeu des comédiens. Je voulais faire un film impertinent et amusant sur la réalité qui nous entoure. La comédie à l’italienne classique m’a toujours passionné. Pour moi, Monicelli, Risi, Scola et Germi sont des modèles incontournables, ainsi que les scénaristes qui ont écrit pour eux, Age, Scarpelli, Maccari, Sonego, Vincenzoni et les autres. Je cherchais donc un sujet différent. Je ne voulais pas faire une comédie sentimentale comme on en voit tant et encore moins une farce. L’idée m’est venue en regardant autour de moi. Je connais un tas de gens qui se croient ouverts, éclairés et sans préjugés mais qui sont en réalité totalement incapables de se remettre en question. C’est le cas de Tommaso, un médecin présomptueux et arrogant, qui est contraint de réviser ses certitudes grâce à la rencontre avec Don Pietro, un prêtre très particulier. »

Edoardo Falcone, Interview, Redazione, mondoraro.org, 11 avril 2015

Edoardo Falcone (1968) débute comme humoriste et comédien de théâtre. Il passe vite à l’écriture, d’abord de comédies théâtrales, puis de scénarios cinématographiques. Sa rencontre avec Massimiliano Bruno, pour lequel il écrit Nessuno mi può giudicare, a été déterminante. Se Dio vuole est sa première réalisation.

Edoardo Falcone

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/1189.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Edoardo Falcone

Scénario : Edoardo Falcone, Marco Martani

Image :  Tommaso Borgstrom

Montage : Luciana Pandolfelli

Musique : Carlo Virzì

Producteur (s) : Mario Gianani, Lorenzo Mieli

Productions : Wilside, Rai Cinema, avec la contribution du MiBACT, avec le soutien de Regione Lazio

Distribution France : 

Vente à l’étranger : Intramovies

Interprètes : Marco Giallini, Alessandro Gassmann, Laura Morante, Ilaria Spada, Edoardo Pesce, Enrico Oetiker, Carlo De Ruggieri, Giuseppina Cervizzi, Alex Cendron, Fabrizio Giannini, Silvia Munguia

Année : 2015
Durée : 1h 27
Pays de producion :