TERRA MIA TERRA NOSTRA

TERRA MIA TERRA NOSTRA

Donato Rotunno

TERRA MIA TERRA NOSTRA

De Montemilone, en Basilicate, un grand nombre de personnes ont émigré au Luxembourg au cours des années 1950. Chaque année ils reviennent
pour les vacances. 1990. Gino et Mara se marient et ils ont invité toute la famille. Donato a fait le voyage en compagnie de ses parents et il en profite pour interroger parents et enfants sur la signification de ce rite annuel et sur ce qui les rattache, lui et les autres enfants d’émigrés, à ces lieux et plus globalement à l’Italie.
Dix ans après, Donato retourne à Montemilone pour le mariage d’une cousine. Ses parents, âgés, ne sont pas du voyage. Leur maison est en vente,
comme tant d’autres, ils ne reviendront pas au pays. Terra mia Terra nostra est un film autobiographique qui apporte des réponses aux questions que tout fils d’immigré est amené à se poser : l’équilibre entre ses cultures dans la fluidité du temps et de l’espace depuis
qu’ont commencé les migrations qui façonnent le monde actuel.

 

« Nous, les fils d’immigrés, nous sommes tous nés là où nos parents se sont installés. Moi au Luxembourg, d’autres en Lorraine ou encore en Belgique. Moi d’origine italienne, d’autres originaires de Pologne ou du Portugal, des pays du Maghreb ou d’ailleurs. Dans « Terra Mia » cette question
des origines était déjà abordée. En somme, une histoire bien connue qui parle d’immigration, d’intégration, de déracinement. Rien de nouveau a priori. Et pourtant… Ce qui semble une évidence, m’a toujours paru plus compliqué que cela. Avec ce film, je voudrais enfin tourner la page, et
permettre aux spectateurs qui se trouvent face aux mêmes questionnements, de la tourner aussi. Vivre en pleine conscience une identité qui nous est propre. »

Donato Rotunno, Dossier de presse

Donato Rotunno
Donato Rotunno

Après des études cinématographiques, Donato Rotunno (Luxembourg, 1966) cofonde en 1995 la société de production Tarantula. Il a réalisé des documentaires sur l'immigration, la mixité sociale, ou encore le rapport entre l'art contemporain et le cinéma. Son second long-métrage (Baby(a)lone, 2015) a représenté le Luxembourg aux Oscars. Io sto bene est son nouveau long-métrage.

BANDE ANNONCE

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Donato Rotunno

Scénario : Donato Rotunno

Image :  Alain Marcoen, Jean-Paul De Zaetijd, Jako Raybaut, Félix Sorger, Alex Aach, Wolfgang Wesemann

Montage : Pia Dumont, Matyas Veress, Amine Jaber, Félix Sorger

Musique : Lata Gouvéia

Producteur (s) : Donato Rotunno

Productions : Tarantula Luxembourg

Distribution France : 

Vente à l’étranger : Tarantula Distribution

Interprètes : 

Année : 2012
Durée : 82 min
Pays de producion : Luxembourg