VERGINE GIURATA

VERGINE GIURATA
VIERGE SOUS SERMENT

Laura Bispuri

VERGINE GIURATA

VIERGE SOUS SERMENT

Une ancienne loi coutumière albanaise permet aux femmes qui veulent échapper à leur destin de faire vœu de chasteté, de se transformer en hommes et d’être acceptées comme tels par la société. C’est ce que fait la jeune Hana (Alba Rohrwacher), orpheline, élevée par un oncle. Elle devient Mark et est considérée homme à tous les effets. Elle s’habille en homme, fume et boit comme un homme, porte un fusil…

Mais un jour Mark décide d’émigrer en Italie où est déjà établie sa cousine Lila (Flonja Kodheli). Le choc culturel est très fort, mais il l’est tout autant pour Jonida (Emily Ferratello) la fille de Lila, une adolescente vive et active née et élevée en Italie, qui ne comprend pas qui est cet oncle si étrange : un travesti, une lesbienne ? Passé ce premier impact, c’est en partie grâce à elle que Mark récupère petit à petit son identité.

 

« Les cages invisibles qui emprisonnent les femmes m’intéressent énormément et Alba me semblait juste pour le personnage. J’ai voyagé longuement en Albanie, j’ai rencontré pas mal de ces femmes, elles ouvrent leurs maisons au nom de l’hospitalité sacrée, mais pas leur cœur. Mais dans mon film Hana n’est pas la seule femme prisonnière. La fille italienne de sa cousine pratique la natation synchronisée, un sport que je n’ai pas choisi au hasard mais parce qu’il est en quelque sorte métaphorique de la condition de bon nombre de femmes. Leur harassement reste invisible sous la surface de l’eau, alors que ce qui apparaît à la surface ce sont des visages hyper maquillés et souriants, le symbole d’une perfection acceptée par de nombreuses femmes que l’on considère libres. »

Laura Bispuri, propos recueillis par Alessandra De Luca, Avvenire, 13 février 2015

 

Après sa licence en Études cinématographiques à l‘université de Rome, Laura Bispuri (1977) a été sélectionnée pour poursuivre sa formation au ″Fandango Lab workshop″. En 2010, elle a réalisé deux court-métrages très remarqués, Passing Time et Biondina. Vergine giurata est son premier long-métrage.

Laura Bispuri
Laura Bispuri

Après sa licence en Études cinématographiques à l‘Université de Rome, Laura Bispuri (Rome, 1977) a poursuivi sa formation au ″Fandango Lab workshop″. Vergine giurata (2015) est son premier long-métrage après deux court-métrages remarqués en 2010, Passing Time et Biondina. En 2018 elle a réalisé Figlia mia (Ma fille).

Le fil rouge qui lie sa filmographie est une interrogation perpétuelle sur l’identité féminine et sur ce qu’est devenir une femme.

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/1191.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Laura Bispuri

Scénario : Laura Bispuri, Francesca Manieri, d'après le roman d'Elvira Dones

Image :  Vladan Radovic

Montage : Carlotta Cristiani, Jacopo Quadri

Musique : Nando Di Cosimo

Producteur (s) : Marta Donzelli, Gregorio Paonessa, Maurizio Totti, Alessandro Usai, Robert Budina, Sabina Kodra, Dan Wechsler, Michael Weber, Viola Fügen

Productions : Vivo Film, Colorado Film, Rai Cinema, Erafilm Production, Bord Cadre Films, avec la contribution du MiBACT, avec le soutien d'Eurimages, L'Atelier-Cannes 2013, BLS Südtirol-Alto Adige Film Fund Commission

Distribution France : Pretty Pictures

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Alba Rohrwacher, Lars Eidinger, Flonja Kodheli, Luan Jaha, Bruno Shllaku, Ilire Çelaj, Emily Ferratello, Drenica Selimaj, Dajana Selimaj

Année : 2015
Durée : 1h 30
Pays de producion : Italie, Suisse, Allemagne, Albanie, Kosovo