WAX – WE ARE THE X

WAX – WE ARE THE X

Lorenzo Corvino

WAX – WE ARE THE X

Joëlle (Gwendolyn Gourvenec), Dario (Jacopo Bicocchi) et Livio (Davide Paganini) sont issus de la Génération X, celle de ceux qui sont nés entre la fin des années 1960 et le début des années 1980. Elle est française, ils sont italiens. Tous les trois sont chargés d’aller tourner une publicité importante entre Monaco et la Côte d’Azur. Habitués à être bridés dans leurs élans et à être payés au lance-pierre, ces jeunes – plus si jeunes que ça – voient pointer l’occasion tant attendue de compenser les frustrations professionnelles et humaines dont leur génération de laissés pour compte a été particulièrement accablée.

Les voilà donc embarqués dans un road-movie dans lequel ils se filment eux-mêmes à l’aide de petites caméras et portables en tout genre. Mais les événements ne se déroulent pas exactement tels qu’ils l’avaient espéré. Voilà nos trois « wax » à nouveau réduits à se débrouiller avec les moyens du bord et à improviser au dernier moment, afin d’éviter le sort de perdants qui a si souvent été le leur. Un accident pourrait se transformer en opportunité inespérée pour montrer qu’ils existent à un monde qui les a ignorés. Et de se le prouver peut-être à eux-mêmes.

« Dire qu’un film a un petit budget, c’est vouloir se forger un alibi. Mon film a un budget normal. Pour réaliser mon premier long métrage je me suis demandé combien il me fallait et j’ai trouvé la somme nécessaire. Si mon film ne plaît pas et n’a pas de succès j’en assume toute la responsabilité. Deux ans sont passés depuis le début de cette aventure. J’ai monté une start-up avec sept responsables de secteur qui sont devenus des professionnels. Pour nous tous, scénographe, monteur, directeur de la photo, responsable du casting, réalisateur et producteur c’était la première expérience d’un long-métrage. Bien que le film parle de cinéma et de la génération qui met en pratique la maxime ″l’union fait la force″, ce n’est pas un film autoréférentiel. C’est l’histoire d’une revanche, pas d’une vengeance, et cette revanche c’est celle d’une génération qui cherche sa place sans manifestations stériles de colère, sans jouer les soixante-huitards en révolte. »

Lorenzo Corvino, ilVelino.it, 15 avril 2015

Lorenzo Corvino est né à Lecce en 1979. Il a fait des études de cinéma à Rome et obtenu une licence en filmologie en 1998. Il a ensuite été admis à la Nuova Università di Cinema e Televisione (NUCT) fondée par Giuseppe et Pasqualino De Santis. Il réalise divers courts-métrages et clips vidéo. WAX est son premier long-métrage.

Lorenzo Corvino
Lorenzo Corvino

Lorenzo Corvino est né à Lecce en 1979. Il a fait des études de cinéma à Rome et obtenu une licence en filmologie en 1998. Il a ensuite été admis à la Nuova Università di Cinema e Televisione (NUCT) fondée par Giuseppe et Pasqualino De Santis. Il réalise divers courts-métrages et clips vidéo. WAX est son premier long-métrage.

BANDE ANNONCE

https://festival-villerupt.com/wp-content/uploads/2020/05/1193.jpg

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Lorenzo Corvino

Scénario : Lorenzo Corvino

Image :  Caterina Colombo, Corrado Serri

Montage : Mario Marrone

Musique : Valeria Vaglio

Producteur (s) : Antonio Corvino, Lorenzo Corvino, Colin Maunoury, Giuseppe Manzi

Productions : Vengeance

Distribution France : 

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Jacopo Maria Bicocchi, Gwendolyn Gourvenec, Davide Paganini, Muriel Gandois, Claudia Gallo, Francesca Ritrovato, Lily Bloom, Mathieu Intikalau, Andrea Renzi, Andrea Sartoretti, Rutger Hauer, Jean-Marc Barr

Année : 2015
Durée : 1h 43
Pays de producion :