Mimmo Calopresti, réalisateur du film Aspromonte, sera présent à Villerupt le mardi 29 octobre à 20h30 à la projection de l’Hôtel de ville.

Il dit de son film : « Aspromonte, la terra degli ultimi, c’est l’histoire du Sud, de son orgueil, de la force de son identité qui devient une prison, de la beauté grandiose de sa nature et de la misère des conditions de vie qui s’entrecroisent, de son isolement et du rêve désespéré de ses habitants d’appartenir à un monde plus vaste. C’est l’histoire de l’impossibilité d’une libération collective, de la condamnation à l’abandon et à l’émigration comme seule possibilité de renouveau. Depuis toujours le Sud est un lieu géographique et un lieu de l’âme, l’enfer et le paradis, la réalité et le mythe. C’est le propos du film. Africo est en Europe et cela nous rappelle ce que pouvait être notre région il y a à peine un siècle. Avec ses rêves et ses défaites, davantage qu’à l’Europe, le Sud ressemble à tous ces lieux en marge de notre monde. Encore vivants, encore présents, encore désespérément en quête d’un futur, aux portes de notre continent. » (source : Dossier de presse)

Mimmo Calopresti (Polistena – Reggio de Calabre, 1955) fait ses débuts de cinéaste en 1985. Il réalise divers documentaires pour l’Archivio Audiovisivo del Movimento Operaio e Democratico, puis pour la Rai. Nanni Moretti produit son premier long-métrage, La seconda volta (1995). Sa vocation de documentariste engagé (quinze films) prévaut malgré les sept longs-métrages de fiction réalisés depuis.

Toutes les séances du film à ce lien.