BACIAMI PICCINA

Roberto Cimpanelli

0h 1min
2021
Story of BACIAMI PICCINA
BACIAMI PICCINA Le 7 septembre 1943 le petit village de Civita de Terontola est en pleine agitation. Deu carabiniers ont été envoyés d'urgence à Montorio di Terni où la foule manifeste devant les aciéries locales. Le commissaire Marchioni entretemps ordonne au brigadier Umberto Petroni l'ordre d'aller à la gare pour attendre le train dans lequel deux collègues sont en train d'escorter un escroc pour leur apporter des victuailles. Le train est en retard et le brigadier en profite pour aller voir sa fiancée qui n'est autre que la fille du chef de gare...  

Vous l'avez compris, c'est d'une comédie qu'il s'agit, et qui plus, écrite par Furio et Giacomo Scarpelli d'après une idée de Sergio Citti. Il s'agit donc d'une comédie jubilatoire comme seuls les Italiens ont le secret.

Sur un sujet tragique et tabou (la dissolution de l'armée italienne en l'absence de tout pouvoir effectif, en septembre 1943) le réalisateur Roberto Cimpanelli construit une comédie qui va tirer très souvent vers le grotesque. Il est évident que les comédiens ont pris un grand plaisir à jouer car ils en font des tonnes pour le plus grand plaisir du spectateur.

Dans un pays en pleine déconfiture, il ne restait plus à nos héros qu'à obéir à leur conscience, leur bonne conscience, celle interprétée par le carabinier Neri Marcorè, qui rappelle le grand Vittorio De Sica par son physique et sa façon de jouer.

L'acteur de Un coeur ailleurs (Pupi Avati) démontre encore une fois une prédisposition naturelle pour le cinéma décliné au passé en rapprochant son personnage des anti-héros fragiles mais résistants vu dans de nombreux films italiens : du Mastroianni de Une journée particulière (Ettore Scola) à Umberto D. (Vitttorio De Sica) dont il a le prénom et la faconde.

Il est, pour ne rien gâcher, entouré de comédiens attachants.

Nous pensons à l'interprétation explosive et incontrôlable de Vincenzo Salemme, contrepoint exquis à sa modération. Entre eux, une Elena Russo légèrement soumise, c'est la 'petite' à embrasser du titre qui incarne sur l'écran le rôle canonique induit par la culture fasciste, celui de (future) 'épouse et mère exemplaire'.

Le scénario, signé par Furio Scarpelli et son fils Giacomo, évoque et éclaire, avec les registres ironiques et amers de la comédie à l'italienne, une zone obscure et douloureuse de l'histoire qui a précédé la naissance de l'Italie démocratique et républicaine.

Marzia Gandolfi, www.mymovies.it

    • BACIAMI PICCINA

      Le 7 septembre 1943 le petit village de Civita de Terontola est en pleine agitation. Deu carabiniers ont été envoyés d'urgence à Montorio di Terni où la foule manifeste devant les aciéries locales. Le commissaire Marchioni entretemps ordonne au brigadier Umberto Petroni l'ordre d'aller à la gare pour attendre le train dans lequel deux collègues sont en train d'escorter un escroc pour leur apporter des victuailles. Le train est en retard et le brigadier en profite pour aller voir sa fiancée qui n'est autre que la fille du chef de gare...

       

      Vous l'avez compris, c'est d'une comédie qu'il s'agit, et qui plus, écrite par Furio et Giacomo Scarpelli d'après une idée de Sergio Citti. Il s'agit donc d'une comédie jubilatoire comme seuls les Italiens ont le secret.

      Sur un sujet tragique et tabou (la dissolution de l'armée italienne en l'absence de tout pouvoir effectif, en septembre 1943) le réalisateur Roberto Cimpanelli construit une comédie qui va tirer très souvent vers le grotesque. Il est évident que les comédiens ont pris un grand plaisir à jouer car ils en font des tonnes pour le plus grand plaisir du spectateur.

      Dans un pays en pleine déconfiture, il ne restait plus à nos héros qu'à obéir à leur conscience, leur bonne conscience, celle interprétée par le carabinier Neri Marcorè, qui rappelle le grand Vittorio De Sica par son physique et sa façon de jouer.

      L'acteur de Un coeur ailleurs (Pupi Avati) démontre encore une fois une prédisposition naturelle pour le cinéma décliné au passé en rapprochant son personnage des anti-héros fragiles mais résistants vu dans de nombreux films italiens : du Mastroianni de Une journée particulière (Ettore Scola) à Umberto D. (Vitttorio De Sica) dont il a le prénom et la faconde.

      Il est, pour ne rien gâcher, entouré de comédiens attachants.

      Nous pensons à l'interprétation explosive et incontrôlable de Vincenzo Salemme, contrepoint exquis à sa modération. Entre eux, une Elena Russo légèrement soumise, c'est la 'petite' à embrasser du titre qui incarne sur l'écran le rôle canonique induit par la culture fasciste, celui de (future) 'épouse et mère exemplaire'.

      Le scénario, signé par Furio Scarpelli et son fils Giacomo, évoque et éclaire, avec les registres ironiques et amers de la comédie à l'italienne, une zone obscure et douloureuse de l'histoire qui a précédé la naissance de l'Italie démocratique et républicaine.

      Marzia Gandolfi, www.mymovies.it

    • Réalisation
      Roberto Cimpanelli
    • Scénario
      Roberto Cimpanelli, Giacomo Scarpelli, Furio Scarpelli
    • Image
      Pasquale Rachini
    • Montage
      Alessio Doglione
    • Musique
      Roberto Cimpanelli
    • Producteur (s)
      Marco Poccioni, Marco Valsania
    • Productions
      Rodeo Drive
    • Vente à l’étranger
      Adriana Chiesa Enterprises
    • Interprètes
      Neri Marcorè, Vincenzo Salemme, Elena Russo, Gianni Cavina
    • Année
      2006
    • Durée
      1h 51
    • Pays de production
      Italie
    • Citation
      Range ce flingue et apprends qu'on a quelque chose de supérieur aux armes : l'intelligence !
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom