BASILICATA COAST TO COAST

BASILICATA COAST TO COAST

BASILICATA COAST TO COAST

Rocco Papaleo

1h 45min
2021
Story of BASILICATA COAST TO COAST
BASILICATA COAST TO COAST La Basilicate est cette région du Sud de l’Italie qui a une façade sur la mer Tyrrhénienne et une sur la mer Ionienne. Quand ils étaient jeunes, Nicola (Rocco Papaleo), Franco (Max Gazzè), Salvatore (Paolo Briguglia) et Rocco (Alessandro Gassman) avaient formé un groupe et rêvé d’une carrière dans la musique, mais leurs ambitions avaient vite été déçues et la vie les avait séparés. Un été, ils se retrouvent. Évoquant leurs souvenirs, l’envie folle les prend de se remettre à jouer ensemble et de participer au Festival de la chanson de Scanzano. Pour attirer l’attention des médias, ils décident d’aller à pied de chez eux (Maratea sur la côte tyrrhénienne) jusqu’à Scanzano (sur la côte ionienne). Une balade de dix jours qu’ils entendent aussi mettre à profit pour répéter. Une jeune journaliste d’une petite radio locale (Giovanna Mezzogiorno) les suit et rend compte quotidiennement de leur aventure. Par des petites routes, leur matériel chargé sur une charrette tirée par un cheval blanc, ils traversent toute la région, se produisant sur les places des villages où ils font étape…   « Basilicata coast to coast montre une Italie du Sud oubliée, notamment une région qui, comme l’annonce ironiquement le début du film, est souvent vue comme une légende («La Basilicata, c’est comme Dieu : on y croit ou on n’y croit pas»). «Je n’ai pas voulu montrer une Basilicate de documentaire, explique Rocco Papaleo, natif de la région, mais celle de mes souvenirs d’enfance. C’étaient les années 1970 et les jeunes avaient de l’énergie et une grande envie de changement.» Entre citations (la danse à trois dans le style de Jules et Jim) et hommages divers (au célèbre écrivain Carlo Levi, à Gian Maria Volonté, qui l’a superbement interprété sur le grand écran), le film dit aussi que les crises personnelles sont souvent résolues par une rencontre, un changement, mais que certaines douleurs ne s’oublient jamais. » Vittoria Scarpa, Cineuropa.org, 7 avril 2010
    • BASILICATA COAST TO COAST

      La Basilicate est cette région du Sud de l’Italie qui a une façade sur la mer Tyrrhénienne et une sur la mer Ionienne. Quand ils étaient jeunes, Nicola (Rocco Papaleo), Franco (Max Gazzè), Salvatore (Paolo Briguglia) et Rocco (Alessandro Gassman) avaient formé un groupe et rêvé d’une carrière dans la musique, mais leurs ambitions avaient vite été déçues et la vie les avait séparés. Un été, ils se retrouvent. Évoquant leurs souvenirs, l’envie folle les prend de se remettre à jouer ensemble et de participer au Festival de la chanson de Scanzano. Pour attirer l’attention des médias, ils décident d’aller à pied de chez eux (Maratea sur la côte tyrrhénienne) jusqu’à Scanzano (sur la côte ionienne). Une balade de dix jours qu’ils entendent aussi mettre à profit pour répéter. Une jeune journaliste d’une petite radio locale (Giovanna Mezzogiorno) les suit et rend compte quotidiennement de leur aventure. Par des petites routes, leur matériel chargé sur une charrette tirée par un cheval blanc, ils traversent toute la région, se produisant sur les places des villages où ils font étape…

       

      « Basilicata coast to coast montre une Italie du Sud oubliée, notamment une région qui, comme l’annonce ironiquement le début du film, est souvent vue comme une légende («La Basilicata, c’est comme Dieu : on y croit ou on n’y croit pas»). «Je n’ai pas voulu montrer une Basilicate de documentaire, explique Rocco Papaleo, natif de la région, mais celle de mes souvenirs d’enfance. C’étaient les années 1970 et les jeunes avaient de l’énergie et une grande envie de changement.» Entre citations (la danse à trois dans le style de Jules et Jim) et hommages divers (au célèbre écrivain Carlo Levi, à Gian Maria Volonté, qui l’a superbement interprété sur le grand écran), le film dit aussi que les crises personnelles sont souvent résolues par une rencontre, un changement, mais que certaines douleurs ne s’oublient jamais. »

      Vittoria Scarpa, Cineuropa.org, 7 avril 2010

    • Réalisation
      Rocco Papaleo
    • Scénario
      Rocco Papaleo, Walter Lupo
    • Image
      Fabio Olmi
    • Montage
      Christian Lombardi
    • Musique
      Rita Marcotulli, Rocco Papaleo
    • Producteur (s)
      Isabella Cocuzza, Arturo Paglia, Mark Lombardo, Elisabetta Olmi
    • Productions
      Paco Cinematografica, Eagle Pictures, Ipotesi Cinema
    • Distribution France
      White Pictures
    • Interprètes
      Alessandro Gassman, Paolo Briguglia, Max Gazzè, Rocco Papaleo, Giovanna Mezzogiorno, Claudia Potenza, Michela Andreozzi, Antonio Gerardi, Augusto Fornari, Gaetano Amato
    • Année
      2010
    • Durée
      105 min
    • Pays de production
      Italie
    • Citation
      La Basilicate, c'est comme Dieu : on y croit ou on n'y croit pas. 
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom