EUFORIA

EUFORIA

EUFORIA

Valeria Golino

0h 1min
2021
Story of EUFORIA
EUFORIA

Il est jeune, il est beau et il est homo. Il ne fréquente que du beau monde et il gagne un pognon de dingue. Voilà Matteo. Cela pourrait ressembler à un cliché mais le personnage (Riccardo Scamarcio) est plus complexe qu’il n’y paraît. Matteo fait partie de ces gens qui ont réussi, du haut de sa villa sur le toit il domine le monde. Sexe, drogue, alcool, argent à ne plus savoir qu’en faire ; cet Adonis nombriliste se vautre à cœur perdu dans l’hédonisme. Toutefois il y a son grand frère, Ettore (Valerio Mastrandrea), qui le rappelle à une tout autre réalité. Ettore est l’opposé de Matteo ; c’est un paumé en phase terminale. Entre les deux frères tous les conflits et les non-dits remontent tour à tour à la surface.

 

« En m’inspirant de faits réels arrivés à des personnes qui me sont chères, j’ai abordé cette histoire, avec les scénaristes Francesca Marciano et Valia Santella et la collaboration de Walter Siti, comme un objet fragile et précieux pour tenter, avec les protagonistes, de croquer notre contemporanéité. Ce présent qui semble nier constamment la réalité transitoire et irrationnelle propre à la condition humaine, et qui nous donne l’illusion d’avoir le contrôle absolu de nos vies, de nos corps, de pouvoir vaincre le temps, fuir la douleur. La maladie, en revanche, est le lieu même de la fragilité, de la caducité. Elle nous met face aux limites de notre expérience humaine, mais aussi à ce qu’elle contient de plus profond et de plus précieux. Et c’est en ce sens qu’elle amène les protagonistes à affronter leurs hypocrisies, et à se reconnaître. Ettore et Matteo choisissent de ne plus repousser le moment de leur prise de conscience, ils choisissent de remonter à la surface. »

Valeria Golino, Dossier de presse.

 

    • EUFORIA

      Il est jeune, il est beau et il est homo. Il ne fréquente que du beau monde et il gagne un pognon de dingue. Voilà Matteo. Cela pourrait ressembler à un cliché mais le personnage (Riccardo Scamarcio) est plus complexe qu’il n’y paraît. Matteo fait partie de ces gens qui ont réussi, du haut de sa villa sur le toit il domine le monde. Sexe, drogue, alcool, argent à ne plus savoir qu’en faire ; cet Adonis nombriliste se vautre à cœur perdu dans l’hédonisme. Toutefois il y a son grand frère, Ettore (Valerio Mastrandrea), qui le rappelle à une tout autre réalité. Ettore est l’opposé de Matteo ; c’est un paumé en phase terminale. Entre les deux frères tous les conflits et les non-dits remontent tour à tour à la surface.

       

      « En m’inspirant de faits réels arrivés à des personnes qui me sont chères, j’ai abordé cette histoire, avec les scénaristes Francesca Marciano et Valia Santella et la collaboration de Walter Siti, comme un objet fragile et précieux pour tenter, avec les protagonistes, de croquer notre contemporanéité. Ce présent qui semble nier constamment la réalité transitoire et irrationnelle propre à la condition humaine, et qui nous donne l’illusion d’avoir le contrôle absolu de nos vies, de nos corps, de pouvoir vaincre le temps, fuir la douleur. La maladie, en revanche, est le lieu même de la fragilité, de la caducité. Elle nous met face aux limites de notre expérience humaine, mais aussi à ce qu’elle contient de plus profond et de plus précieux. Et c’est en ce sens qu’elle amène les protagonistes à affronter leurs hypocrisies, et à se reconnaître. Ettore et Matteo choisissent de ne plus repousser le moment de leur prise de conscience, ils choisissent de remonter à la surface. »

      Valeria Golino, Dossier de presse.

       

    • Réalisation
      Valeria Golino
    • Scénario
      Francesca Marciano, Valeria Golino, Valia Santella
    • Image
      Gergely Pohárnok
    • Montage
      Giogiò Franchini
    • Musique
      Nicola Tescari
    • Producteur (s)
      Viola Prestieri, Nicola Giuliano, Francesca Cima, Carlotta Calori
    • Productions
      HT Film, Indigo Film, Rai Cinema avec la contribution du MiBACT et de Regione Lazio
    • Distribution France
      Paname Distribution
    • Interprètes
      Riccardo Scamarcio, Valerio Mastrandrea, Isabella Ferrari, Valentina Cervi, Jasmine Trinca
    • Année
      2018
    • Durée
      1h 55
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOSTF
    • Citation
      Tu m’as piqué 9000 euros ?- Je me suis acheté une montre, celle qui coûtait le moins, une Cartier.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom