GELSOMINA VERDE

Massimiliano Pacifico

1h 18min
2021
Story of GELSOMINA VERDE
GELSOMINA VERDE La nuit du 22 novembre 2004 une voiture incendiée est retrouvée à la périphérie de Naples dans le quartier populaire de Secondigliano. À l’intérieur se trouvait le corps pratiquement calciné de Gelsomina Verde avec des marques de torture. La police a pensé immédiatement à un règlement de compte mafieux. Qu’avait-elle fait de si terrible pour mériter un tel sort ? Absolument rien de mal sauf que les camorristes ont été d’un tout autre avis. En effet, elle a fréquenté durant quelques semaines un jeune homme qu’un clan recherche. L’histoire de Gelsomina Verde a été reprise un bon nombre de fois, notamment dans le 9e épisode de la saison 1 de la série télévisée Gomorra. Ici, il s’agit de la préparation d’une représentation théâtrale de la vie et de la mort, entre cinéma et réalité, de l’histoire de cette jeune fille napolitaine de vingt-deux ans.   « Le projet est né il y a des années. Gianluca Arcopinto a produit mon premier court-métrage sur la même histoire qui a été diffusésur Sky. Des acteurs se rencontraient pour passer une audition théâtrale. Ils devaient réciter un monologue face caméra en interprétant les différents individus qui composent l’histoire de Gelsomina, autant de points de vue opposés. Le court-métrage finissait par une dispute enragée entre les acteurs, une métaphore des événements complexes et non résolus de cette histoire. Dans le long-métrage j’ai gardé cette dispute pour l’éloigner de l’imaginaire lié aux fait divers. […] Nous avons travaillé exactement comme pour la construction d’un spectacle d’avant-garde. J’ai découvert d’abord le réalisateur, Davide Iodice, qui travaille sur les émotions et reconstruit des récits non conventionnels. Nous avons donc réalisé des fragments d’un spectacle qui n’existe pas. » Massimiliano Pacifico, propos recueillis par Cristiana Paternò, News.cinecitta.com, 16 juin 2019
    • GELSOMINA VERDE

      La nuit du 22 novembre 2004 une voiture incendiée est retrouvée à la périphérie de Naples dans le quartier populaire de Secondigliano. À l’intérieur se trouvait le corps pratiquement calciné de Gelsomina Verde avec des marques de torture. La police a pensé immédiatement à un règlement de compte mafieux. Qu’avait-elle fait de si terrible pour mériter un tel sort ? Absolument rien de mal sauf que les camorristes ont été d’un tout autre avis. En effet, elle a fréquenté durant quelques semaines un jeune homme qu’un clan recherche. L’histoire de Gelsomina Verde a été reprise un bon nombre de fois, notamment dans le 9e épisode de la saison 1 de la série télévisée Gomorra. Ici, il s’agit de la préparation d’une représentation théâtrale de la vie et de la mort, entre cinéma et réalité, de l’histoire de cette jeune fille napolitaine de vingt-deux ans.

       

      « Le projet est né il y a des années. Gianluca Arcopinto a produit mon premier court-métrage sur la même histoire qui a été diffusésur Sky. Des acteurs se rencontraient pour passer une audition théâtrale. Ils devaient réciter un monologue face caméra en interprétant les différents individus qui composent l’histoire de Gelsomina, autant de points de vue opposés. Le court-métrage finissait par une dispute enragée entre les acteurs, une métaphore des événements complexes et non résolus de cette histoire. Dans le long-métrage j’ai gardé cette dispute pour l’éloigner de l’imaginaire lié
      aux fait divers. […] Nous avons travaillé exactement comme pour la construction d’un spectacle d’avant-garde. J’ai découvert d’abord le réalisateur, Davide Iodice, qui travaille sur les émotions et reconstruit des récits non conventionnels. Nous avons donc réalisé des fragments d’un spectacle
      qui n’existe pas. »

      Massimiliano Pacifico,
      propos recueillis par Cristiana Paternò, News.cinecitta.com, 16 juin 2019

    • Réalisation
      Massimiliano Pacifico
    • Scénario
      Massimiliano Pacifico, Dario De Natale, Walter de Majo, Gianluca Arcopinto
    • Image
      Cristiano Di Nicola
    • Montage
      Cesare Apolito
    • Musique
      Evan Macdonald
    • Producteur (s)
      Cesare Apolito, Gianluca Arcopinto, Daniele Gaglianone
    • Productions
      Lama Film, Bartlebyfilm, Rai Cinema
    • Interprètes
      Maddalena Stornaiuolo, Pietro Casella, Giuseppe D’Ambrosio, Davide Iodice, Margherita Laterza, Francesco Lattaruolo, Francesco Verde
    • Année
      2019
    • Durée
      78 MIN
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom