GLI ANNI AMARI

GLI ANNI AMARI

LE TEMPS DES LUTTES

Andrea Adriatico

1h 52min
2021
Story of GLI ANNI AMARI
GLI ANNI AMARI LE TEMPS DES LUTTES Mario Mieli (Nicola Di Benedetto) est un jeune intellectuel milanais qui, au cours des années 1970, se démarque en tant qu’activiste anticonformiste. Il jongle entre l’écriture de pamphlets savants et celle de chansons populaires. Il vit en équilibre entre ses racines bourgeoises et sa nouvelle famille de cœur composée par des féministes et des défenseurs des droits LGBT provenant de tous les horizons. Ce penseur provocateur se démarque grâce à ses discours avant-gardistes et ses tenues glamour. À l’instar de l’activiste étasunien Harvey Milk, et dans le sillage de Pasolini il lutte pour que les droits des homosexuels soient reconnus et se bat contre une homologation culturelle de plus en plus prégnante. Son existence a été intense, ses actes historiques mais sa trace vite effacée. « Il ne s’agit pas simplement d’un récit héroïque relatant un épisode marquant de la lutte pour les droits LGBT, mais Gli anni amari propose un regard réflexif sur un garçon incapable d’intérioriser l’homologation, qu’elle soit hétéro-normative ou qu’elle concerne un mouvement homosexuel qui, après s’être affirmé par des actes révolutionnaires, tend à se normaliser. Ce film traverse les années 1970 grâce à ce personnage. Il s’agit d’une époque difficile, vitale, créative, douloureuse et historiquement refoulée. Ce long-métrage tente de mettre en exergue les vicissitudes d’un mouvement nécessaire pour les droits humains et il essaie, surtout, d’esquisser le portrait d’un garçon génial qui possédait une liberté intérieure et une joie trop intenses pour être acceptées dans le monde rétrograde qui l’environnait. » Andrea Adriatico, Dossier de presse
    • GLI ANNI AMARI

      LE TEMPS DES LUTTES


      Mario Mieli (Nicola Di Benedetto) est un jeune intellectuel milanais qui, au cours des années 1970, se démarque en tant qu’activiste anticonformiste. Il jongle entre l’écriture de pamphlets savants et celle de chansons populaires. Il vit en équilibre entre ses racines bourgeoises et sa nouvelle famille de cœur composée par des féministes et des défenseurs des droits LGBT provenant de tous les horizons. Ce penseur provocateur se démarque grâce à ses discours avant-gardistes et ses tenues glamour. À l’instar de l’activiste étasunien Harvey Milk, et dans le sillage de Pasolini il lutte pour que les droits des homosexuels soient reconnus et se bat contre une homologation culturelle de plus en plus prégnante. Son existence a été intense, ses actes historiques mais sa trace vite effacée.


      « Il ne s’agit pas simplement d’un récit héroïque relatant un épisode marquant de la lutte pour les droits LGBT, mais Gli anni amari propose un regard réflexif sur un garçon incapable d’intérioriser l’homologation, qu’elle soit hétéro-normative ou qu’elle concerne un mouvement homosexuel qui, après s’être affirmé par des actes révolutionnaires, tend à se normaliser. Ce film traverse les années 1970 grâce à ce personnage. Il s’agit d’une époque difficile, vitale, créative, douloureuse et historiquement refoulée. Ce long-métrage tente de mettre en exergue les vicissitudes d’un mouvement nécessaire pour les droits humains et il essaie, surtout, d’esquisser le portrait d’un garçon génial qui possédait une liberté intérieure et une joie trop intenses pour être acceptées dans le monde rétrograde qui l’environnait. »
      Andrea Adriatico, Dossier de presse

    • Réalisation
      Andrea Adriatico
    • Scénario
      Grazia Verasani, Stefano Casi, Andrea Adriatico
    • Image
      Gianmarco Rossetti
    • Montage
      Chiara Marotta
    • Producteur (s)
      Saverio Peschechera
    • Productions
      L'Altra Cinemare, Pavarotti International 23, Rai Cinema, avec la contribution du MiBACT et le soutien de Emilia-Romagna Film Commission, Fondazione Apulia Film Commission
    • Distribution France
      Optimale Distribution
    • Interprètes
      Nicola Di Benedetto, Sandra Ceccarelli, Antonio Catania, Lorenzo Balducci, Tobia De Angelis, Francesco Martino, Davide Merlini, Giovanni Cordì, Adriana Barbieri, Gino Paccagnella, Francesca Mazza, Giacomo Martini
    • Année
      2019
    • Durée
      112 min
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom