GLI ANNI PIÙ BELLI

GLI ANNI PIÙ BELLI

NOS PLUS BELLES ANNÉES

Gabriele Muccino

Story of GLI ANNI PIÙ BELLI
GLI ANNI PIÙ BELLI NOS PLUS BELLES ANNÉES Rome. Giulio (Pierfrancesco Favino), Paolo (Kim Rossi Stuart) et Riccardo (Claudio Santamaria) ont 16 ans au début des années 1980 et toute la vie devant eux. Une forte amitié les lie à la suite d’une manifestation étudiante où Riccardo, blessé, gagne le surnom de “Survivant”. Leur trio est vite rejoint par Gemma (Micaela Ramazzotti), la petite amie de Paolo. Ils sont très épris l’un de l’autre mais, désormais orpheline, Gemma déménage à Naples chez sa tante. C’est la fin de l’adolescence. Les années passent, les garçons font des études et obtiennent leurs diplômes, tandis que la fragile Gemma cherche sa voie loin d’eux. Chacun à sa manière suit son propre chemin. Giulio, Paolo et Riccardo continuent de se fréquenter au rythme des événements sociaux. La société évolue et eux s’adaptent. Ils s’aiment et se déchirent pour mieux s’aimer encore. Désormais parents, les quatre amis regardent les années passées avec nostalgie. Au fond, ce qui compte vraiment, “ce sont les choses qui nous font nous sentir bien”. « Gli anni più belli raconte les quarante ans de vie de quatre adolescents devenus adultes. Ce film narre leurs espoirs, leurs déceptions, leurs succès et leurs échecs, reflet de l’Italie et des Italiens des années 1980 à nos jours. Le film est une grande fresque sur qui nous sommes, d’où nous venons mais aussi ce que deviendront nos enfants. […] Le temps est le véritable moteur du film. Nous sommes façonnés par le temps. Nous croyons que nous contrôlons nos vies alors qu’au contraire le seul grand marionnettiste est le temps qui passe. Il nous modifie lentement. Il nous fait accepter des choses qui nous paraissaient inacceptables, le temps nous déçoit et puis soudainement il nous enchante à nouveau, nous faisant nous sentir encore adolescents. Le temps marque les personnages du film. […] C’est ainsi que les années s’écoulent et se succèdent en essayant de surmonter les événements, souvent sans succès ». Gabriele Muccino, Dossier de presse
  • GLI ANNI PIÙ BELLI

    NOS PLUS BELLES ANNÉES

    Rome. Giulio (Pierfrancesco Favino), Paolo (Kim Rossi Stuart) et Riccardo (Claudio Santamaria) ont 16 ans au début des années 1980 et toute la vie devant eux. Une forte amitié les lie à la suite d’une manifestation étudiante où Riccardo, blessé, gagne le surnom de “Survivant”. Leur trio est vite rejoint par Gemma (Micaela Ramazzotti), la petite amie de Paolo. Ils sont très épris l’un de l’autre mais, désormais orpheline, Gemma déménage à Naples chez sa tante. C’est la fin de l’adolescence. Les années passent, les garçons font des études et obtiennent leurs diplômes, tandis que la fragile Gemma cherche sa voie loin d’eux. Chacun à sa manière suit son propre chemin. Giulio, Paolo et Riccardo continuent de se fréquenter au rythme des événements sociaux. La société évolue et eux s’adaptent. Ils s’aiment et se déchirent pour mieux s’aimer encore. Désormais parents, les quatre amis regardent les années passées avec nostalgie. Au fond, ce qui compte vraiment, “ce sont les choses qui nous font nous sentir bien”.

    « Gli anni più belli raconte les quarante ans de vie de quatre adolescents devenus adultes. Ce film narre leurs espoirs, leurs déceptions, leurs succès et leurs échecs, reflet de l’Italie et des Italiens des années 1980 à nos jours. Le film est une grande fresque sur qui nous sommes, d’où nous venons mais aussi ce que deviendront nos enfants. […] Le temps est le véritable moteur du film. Nous sommes façonnés par le temps. Nous croyons que nous contrôlons nos vies alors qu’au contraire le seul grand marionnettiste est le temps qui passe. Il nous modifie lentement. Il nous fait accepter des choses qui nous paraissaient inacceptables, le temps nous déçoit et puis soudainement il nous enchante à nouveau, nous faisant nous sentir encore adolescents. Le temps marque les personnages du film. […] C’est ainsi que les années s’écoulent et se succèdent en essayant de surmonter les événements, souvent sans succès ».

    Gabriele Muccino, Dossier de presse

  • Réalisation
    Gabriele Muccino
  • Scénario
    Gabriele Muccino, Paolo Costella
  • Image
    Eloi Moli
  • Montage
    Claudio Di Mauro
  • Musique
    Nicola Piovani
  • Producteur (s)
    Marco Belardi
  • Productions
    Lotus Production, Rai Cinema en association avec 3 Marys Entertainment
  • Distribution France
    ARP DIstribution
  • Interprètes
    Pierfrancesco Favino, Micaela Ramazzotti, Kim Rossi Stuart, Claudio Santamaria, Nicoletta Romanoff, Emma Marrone, Alma Noce, Francesco Centorame, Andrea Pittorino, Matteo De Buono, Mariano Rigillo, Francesco Acquaroli, Paola Sotgiu, Fabrizio Nardi, Gennaro Apicella, Elisa Visari, Ilan Muccino
  • Année
    2020
  • Durée
    129 min
  • Pays de production
    Italie
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *.

Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

Festival du Film Italien de Villerupt

Festival du Film Italien de Villerupt
6 rue Clemenceau
54190 Villerupt


+33 (0)3 82 89 40 22
organisation@festival-villerupt.com

©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom