GRAZIE DI TUTTO

0h 1min
1998
Story of GRAZIE DI TUTTO
GRAZIE DI TUTTO

Pierpaolo est écrivain de romans policiers. Francesca, sa femme, le convainc de quitter Rome pour aller s'installer dans la campagne Toscane. Ils achètent une vieille ferme au milieu des champs, près de celle où habitent leurs amis Guido et Marta. Pierpaolo peut écrire en toute quiétude.

Guido fête ses cinquante ans et il les invite. Au milieu du repas, il reçoit un coup de téléphone de son fils Lorenzo, médecin en Afrique. Ce coup de téléphone remplit Guido et Marta de tristesse car ils n'ont pas vu leur fils depuis deux ans. Il leur est impossible d'aller lui rendre visite car ils ne peuvent pas laisser seuls Pietro et Bianca, les parents âgés de Guido. Dans un grand élan de générosité que Pierpaolo est loin de partager, Francesca les incite à partir en proposant de prendre Pietro et Bianca chez elle. Guido et Marta partent tranquilles, mais la cohabitation n'est pas facile.

Pietro est tyrannique et Bianca n'a plus toute sa tête. À la télévision, Pierpaolo apprend que Guido et Marta ont été enlevés par un commando rebelle à la frontière du Burundi et qu'on est sans nouvelles d'eux. Pierpaolo et Francesca cachent l'événement à Pietro et Bianca, mais commencent à se demander ce qui se passerait si Guido et Marta ne rentraient pas. Ils ne leur connaissent en effet d'autre parent que Lorenzo et ne savent pas comment le joindre. Pierpaolo a de plus en plus de mal à supporter les deux vieux qui ne font d'ailleurs rien pour se rendre supportables.

La nouvelle tombe : on a retrouvé les dépouilles de Marta et Guido dans la savane. Pietro tombe par hasard sur un journal qui relate le fait. Réalisant qu'il est un poids pour tout le monde, il décide d'en finir. Il s'enferme avec Bianca dans la remise, ferme tout et démarre une vieille moto. Du fait des gaz d'échappement, Bianca perd rapidement connaissance, pendant qu'il s'offre le plaisir d'un dernier cigare. Ce faisant, il met le feu à la remise. Pierpaolo, au péril de sa vie, se lance dans les flammes et leur sauve la vie.

Lorenzo est rentré avec les dépouilles de ses parents. Après la cérémonie, il évoque avec Pierpaolo l'avenir de ses grands-parents. Pierpaolo lui propose de continuer à s'occuper d'eux le temps qu'il revienne définitivement en Italie. Francesca s'étonne, avant de découvrir que pendant leur conversation Lorenzo et lui ont vidé deux bouteilles de "grappa".

   

Les personnages jeunes sont sympathiques et les anciens franchement mémorables. Aux côtés d'un grand Nino Manfredi (surtout dans les scènes où il boit en cachette) il y a Giulia Lazzarini, merveilleuse lorsqu'elle découvre brutalement devant le miroir qu'elle est devenue vieille. Comment le cinéma a-t-il pu la solliciter si peu ?

Tullio Kezich, Corriere della Sera, 18 avril 1998.

 

Luca Manfredi est né à Rome en 1958. Il débute comme photographe publicitaire puis réalise des spots publicitaires et des documentaires. Il a mis en scène différentes œuvres : la comédie Viva gli sposi (1989), Un commissaire à Rome (série télé - 1990-1992), Buon compleanno Gianmaria (1993), Grazie di tutto (1997).

    • GRAZIE DI TUTTO

      Pierpaolo est écrivain de romans policiers. Francesca, sa femme, le convainc de quitter Rome pour aller s'installer dans la campagne Toscane. Ils achètent une vieille ferme au milieu des champs, près de celle où habitent leurs amis Guido et Marta. Pierpaolo peut écrire en toute quiétude.

      Guido fête ses cinquante ans et il les invite. Au milieu du repas, il reçoit un coup de téléphone de son fils Lorenzo, médecin en Afrique. Ce coup de téléphone remplit Guido et Marta de tristesse car ils n'ont pas vu leur fils depuis deux ans. Il leur est impossible d'aller lui rendre visite car ils ne peuvent pas laisser seuls Pietro et Bianca, les parents âgés de Guido. Dans un grand élan de générosité que Pierpaolo est loin de partager, Francesca les incite à partir en proposant de prendre Pietro et Bianca chez elle. Guido et Marta partent tranquilles, mais la cohabitation n'est pas facile.

      Pietro est tyrannique et Bianca n'a plus toute sa tête. À la télévision, Pierpaolo apprend que Guido et Marta ont été enlevés par un commando rebelle à la frontière du Burundi et qu'on est sans nouvelles d'eux. Pierpaolo et Francesca cachent l'événement à Pietro et Bianca, mais commencent à se demander ce qui se passerait si Guido et Marta ne rentraient pas. Ils ne leur connaissent en effet d'autre parent que Lorenzo et ne savent pas comment le joindre. Pierpaolo a de plus en plus de mal à supporter les deux vieux qui ne font d'ailleurs rien pour se rendre supportables.

      La nouvelle tombe : on a retrouvé les dépouilles de Marta et Guido dans la savane. Pietro tombe par hasard sur un journal qui relate le fait. Réalisant qu'il est un poids pour tout le monde, il décide d'en finir. Il s'enferme avec Bianca dans la remise, ferme tout et démarre une vieille moto. Du fait des gaz d'échappement, Bianca perd rapidement connaissance, pendant qu'il s'offre le plaisir d'un dernier cigare. Ce faisant, il met le feu à la remise. Pierpaolo, au péril de sa vie, se lance dans les flammes et leur sauve la vie.

      Lorenzo est rentré avec les dépouilles de ses parents. Après la cérémonie, il évoque avec Pierpaolo l'avenir de ses grands-parents. Pierpaolo lui propose de continuer à s'occuper d'eux le temps qu'il revienne définitivement en Italie. Francesca s'étonne, avant de découvrir que pendant leur conversation Lorenzo et lui ont vidé deux bouteilles de "grappa".

       

       

      Les personnages jeunes sont sympathiques et les anciens franchement mémorables. Aux côtés d'un grand Nino Manfredi (surtout dans les scènes où il boit en cachette) il y a Giulia Lazzarini, merveilleuse lorsqu'elle découvre brutalement devant le miroir qu'elle est devenue vieille. Comment le cinéma a-t-il pu la solliciter si peu ?

      Tullio Kezich, Corriere della Sera, 18 avril 1998.

       

      Luca Manfredi est né à Rome en 1958. Il débute comme photographe publicitaire puis réalise des spots publicitaires et des documentaires. Il a mis en scène différentes œuvres : la comédie Viva gli sposi (1989), Un commissaire à Rome (série télé - 1990-1992), Buon compleanno Gianmaria (1993), Grazie di tutto (1997).

    • Réalisation
      Luca Manfredi
    • Scénario
      Cecilia Calvi Luca Manfredi
    • Image
      Roberto Benvenuti
    • Montage
      Massimo Fiocchi
    • Musique
      Vittorio Cosma
    • Producteur (s)
      Grazia Volpi, Claudio Grasseti
    • Productions
      Filmtre en collaboration avec Rai Radiotelevisione italiana, Tele +
    • Vente à l’étranger
      Rai Trade
    • Interprètes
      Massimo Ghini, Nancy Brilli, Nino Manfredi, Giulia Lazzarini, Sergio Forconi, Carlo Monni, Anna Melano, Eduardo Léo, Tosca D'Aquino, Anna Meacci
    • Année
      1998
    • Durée
      1h 35
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom