I NUOVI MOSTRI
LES NOUVEAUX MONSTRES

I NUOVI MOSTRI

Ettore Scola

Story of I NUOVI MOSTRI
I NUOVI MOSTRI LES NOUVEAUX MONSTRES 1- L'uccellino della Val Padana (Le pinson du Val Padana): un mari imprésario (Ugo Tognazzi) exploite sa femme chanteuse (Orietta Berti). 2- Tantum ergo : un cardinal (Vittorio Gassman) ramène l'ordre pontifical dans une paroisse trop remuante. 3- Autostop : un voyageur de commerce (Eros Pagni) prend une jeune fille (Ornella Muti) en stop et exige une récompense en nature. 4- Sequestro di persona cara 5Enlèvement d'une personne chère) : un mari (Vittorio Gassman) livre à la presse tout son désespoir d'avoir vu sa femme kidnappée. 5- First Aid (Premiers soins) : un aristocrate bon vivant (Alberto Sordi) qui se rend à une réception en Rolls rencontre un gêneur qui a eu la malencontreuse idée de se faire renversée par une auto. 6- Mammina mammona (Grand garçon à sa mamman) : il a cinquante ans (Ugo Tognazzi) et vit avec sa maman, leur principale occupation est de ramasser les détritus de Rome. 7- Cittadino esemplare (Citoyen exemplaire) : témoin d'un meurtre (Vittorio Gassman), il rentre chez lui et dîne tranquillement en famille devant la télévision. 8- Pornodiva : mari (Eros Pagni) et femme négocient avec un producteur les termes d'un contrat qui fera de leur fillette de 10 ans une vedette du porno. 9- Come una regina ((Comme une reine) : un nouveau riche (Alberto Sordi) promène sa mère en voiture, lui consacre sa journée … et la rélègue dans un hospice pour personnes âgées. 10- Hostaria (Auberge) : un cuisinier (Ugo Tognazzi) et un serveur (Vittorio Gassman) homosexuels se battent dans la cuisine d'une auberge rustique. 11- Senza parole (Sans paroles) : au terme d'une folle nuit, un séducteur muet au teint basané remet à l'hôtesse de l'air (Ornella Muti) un électrophone piégé. 12- Elogio funebre (L'éloge funèbre) : le clown est mort, on l'inhume mais le rire survit. (avec Alberto Sordi)   Un trio de narrateurs expérimentés des défauts italiens (Monicelli, Risi, Scola) reprend le schéma du film à sketches, faisant suite au film analogue des années 1960 (Les monstres). Du temps a passé et la méchanceté a passablement augmenté dans une société qui a perdu sa dignité et sa naïveté. Sordi est présent dans trois épisodes et donne une nouvelle preuve de son éclectisme déjà largement démontré. Giorgio Gosetti, Directeur des Journées des auteurs de la Mostra de Venise Rétrospective Alberto Sordi - Villerupt, octobre 2020    « Les douze petites histoires (quatorze dans la version italienne) qui nous sont proposées ici sont toutes composées selon la même recette : observation minutieuse de la vie quotidienne et gag final (chute) créant l'anecdote - rire, suspens ou émotion. (...) Ces histoires sont soigneusement construites, hâtivement, mais parfaitement mises en scène. Elles reposent essentiellement sur l'intelligence des acteurs et de la direction d'acteurs. (…) Les auteurs, qui refusent de signer telle ou telle partie préférentiellement, déclarent avoir travaillé collectivement, et se réclament volontiers d'un certain artisanat. (…) c'est un cinéma qui fonctionne et qui suscite au moins la réflexion mêlée au rire. » Mireille Amiel, Cinéma 78   Trois grands réalisateurs, les incontournables scénaristes Age et Scarpelli, et "les monstres" de la comédie que sont Sordi, Gassman et Tognazzi, se sont surpassés dans une satire sociale implacable et garantissent rire et stupeur.
    • I NUOVI MOSTRI

      LES NOUVEAUX MONSTRES

      1- L'uccellino della Val Padana (Le pinson du Val Padana): un mari imprésario (Ugo Tognazzi) exploite sa femme chanteuse (Orietta Berti).
      2- Tantum ergo : un cardinal (Vittorio Gassman) ramène l'ordre pontifical dans une paroisse trop remuante.
      3- Autostop : un voyageur de commerce (Eros Pagni) prend une jeune fille (Ornella Muti) en stop et exige une récompense en nature.
      4- Sequestro di persona cara 5Enlèvement d'une personne chère) : un mari (Vittorio Gassman) livre à la presse tout son désespoir d'avoir vu sa femme kidnappée.
      5- First Aid (Premiers soins) : un aristocrate bon vivant (Alberto Sordi) qui se rend à une réception en Rolls rencontre un gêneur qui a eu la malencontreuse idée de se faire renversée par une auto.
      6- Mammina mammona (Grand garçon à sa mamman) : il a cinquante ans (Ugo Tognazzi) et vit avec sa maman, leur principale occupation est de ramasser les détritus de Rome.
      7- Cittadino esemplare (Citoyen exemplaire) : témoin d'un meurtre (Vittorio Gassman), il rentre chez lui et dîne tranquillement en famille devant la télévision.
      8- Pornodiva : mari (Eros Pagni) et femme négocient avec un producteur les termes d'un contrat qui fera de leur fillette de 10 ans une vedette du porno.
      9- Come una regina ((Comme une reine) : un nouveau riche (Alberto Sordi) promène sa mère en voiture, lui consacre sa journée … et la rélègue dans un hospice pour personnes âgées.
      10- Hostaria (Auberge) : un cuisinier (Ugo Tognazzi) et un serveur (Vittorio Gassman) homosexuels se battent dans la cuisine d'une auberge rustique.
      11- Senza parole (Sans paroles) : au terme d'une folle nuit, un séducteur muet au teint basané remet à l'hôtesse de l'air (Ornella Muti) un électrophone piégé.
      12- Elogio funebre (L'éloge funèbre) : le clown est mort, on l'inhume mais le rire survit. (avec Alberto Sordi)

       

      Un trio de narrateurs expérimentés des défauts italiens (Monicelli, Risi, Scola) reprend le schéma du film à sketches, faisant suite au film analogue des années 1960 (Les monstres). Du temps a passé et la méchanceté a passablement augmenté dans une société qui a perdu sa dignité et sa naïveté. Sordi est présent dans trois épisodes et donne une nouvelle preuve de son éclectisme déjà largement démontré.

      Giorgio Gosetti, Directeur des Journées des auteurs de la Mostra de Venise

      Rétrospective Alberto Sordi - Villerupt, octobre 2020

       

       « Les douze petites histoires (quatorze dans la version italienne) qui nous sont proposées ici sont toutes composées selon la même recette : observation minutieuse de la vie quotidienne et gag final (chute) créant l'anecdote - rire, suspens ou émotion. (...) Ces histoires sont soigneusement construites, hâtivement, mais parfaitement mises en scène. Elles reposent essentiellement sur l'intelligence des acteurs et de la direction d'acteurs. (…) Les auteurs, qui refusent de signer telle ou telle partie préférentiellement, déclarent avoir travaillé collectivement, et se réclament volontiers d'un certain artisanat. (…) c'est un cinéma qui fonctionne et qui suscite au moins la réflexion mêlée au rire. »

      Mireille Amiel, Cinéma 78

       

      Trois grands réalisateurs, les incontournables scénaristes Age et Scarpelli, et "les monstres" de la comédie que sont Sordi, Gassman et Tognazzi, se sont surpassés dans une satire sociale implacable et garantissent rire et stupeur.

    • Réalisation
      Mario Monicelli, Dino Risi, Ettore Scola
    • Scenario
      Age, Furio Scarpelli, Ruggero Maccari, Bernardino Zapponi
    • Image
      Tonino Delli Colli
    • Montage
      Alberto Gallitti
    • Musique
      Armando Trovajoli
    • Producer (s)
      Pio Angeletti, Adriano De Micheli
    • Productions
      Dean Film
    • Interprètes
      Vittorio Gassman, Alberto Sordi, Ugo Tognazzi, Ornella Muti, Orietta Berti, Eros Pagni, Luigi Diberti
    • Année
      1977
    • Durée
      115 min
    • Pays de production
      Italie
    • Citation
      "Les jeunes, vous devez travailler et pas aller dans les rues foutre des bombes."
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom