IL CAMPIONE
LE DÉFI DU CHAMPION

IL CAMPIONE

Leonardo D’Agostini

Story of IL CAMPIONE
IL CAMPIONE LE DÉFI DU CHAMPION Quel est le point commun entre une star de foot (Andrea Carpenzano) et un professeur (Stefano Accorsi) ? A priori difficile d’en trouver un, et pourtant, malgré les nombreuses différences, Christian Ferro et Valerio sont inséparables et une amitié très forte se crée entre eux. Tout les oppose : Christian joue à l’AS Roma, il est immensément riche, indiscipliné mais bourré de talent, tandis que Valerio, lui, a des problèmes d’argent. Il est solitaire et une ombre du passé affecte son présent. Leur histoire a commencé lorsque Valerio a été embauché comme professeur de Christian. Ce dernier étant coutumier de dérapages qui sont largement repris dans la presse à scandale, le président du club (Massimo Popolizio) ne lui laisse pas le choix. S’il veut continuer à jouer il doit étudier et passer son bac ! Un vrai challenge pour Christian mais aussi pour Valerio qui apprennent tous deux l’un de l’autre.   « L’idée de ce sujet me plaisait : la relation forcée entre deux personnages aux antipodes, un jeune rebelle de grand talent, aux perspectives illimitées, et un homme qui ne semble plus avoir de projet, encore moins en vouloir. Et cela me plaisait vraiment que de ces incompréhensions naisse une grande amitié (durant la phase d’écriture, Il sorpasso de Dino Risi a été une référence importante, de même que deux autres films dans lesquels la relation d’amitié et de formation est fondamentale : Intouchables et Will Hunting). Je me suis demandé ce qui arriverait si un jeune footballeur riche, gâté, allergique à toute forme de règle et d’éducation, devait cohabiter avec celui qui doit faire respecter ces règles. Et ce qui arriverait si l’homme qui doit lui enseigner la discipline était une personne qui n’attend plus rien de la vie, parce qu’il sent qu’il a tout fait de travers et qu’il n’a plus envie de recommencer. » Leonardo D’Agostini, Dossier de presse
    • IL CAMPIONE

      LE DÉFI DU CHAMPION

      Quel est le point commun entre une star de foot (Andrea Carpenzano) et un professeur (Stefano Accorsi) ? A priori difficile d’en trouver un, et pourtant, malgré les nombreuses différences, Christian Ferro et Valerio sont inséparables et une amitié très forte se crée entre eux. Tout les oppose : Christian joue à l’AS Roma, il est immensément riche, indiscipliné mais bourré de talent, tandis que Valerio, lui, a des problèmes d’argent. Il est solitaire et une ombre du passé affecte son présent. Leur histoire a commencé lorsque Valerio a été embauché comme professeur de Christian. Ce dernier étant coutumier de dérapages qui sont largement repris dans la presse à scandale, le président du club (Massimo Popolizio) ne lui laisse pas le choix. S’il veut continuer à jouer il doit étudier et passer son bac ! Un vrai challenge pour Christian mais aussi pour Valerio qui apprennent tous deux l’un de l’autre.

       

      « L’idée de ce sujet me plaisait : la relation forcée entre deux personnages aux antipodes, un jeune rebelle de grand talent, aux perspectives illimitées, et un homme qui ne semble plus avoir de projet, encore moins en vouloir. Et cela me plaisait vraiment que de ces incompréhensions naisse une grande amitié (durant la phase d’écriture, Il sorpasso de Dino Risi a été une référence importante, de même que deux autres films dans lesquels la relation d’amitié et de formation est fondamentale : Intouchables et Will Hunting). Je me suis demandé ce qui arriverait si un jeune footballeur riche, gâté, allergique à toute forme de règle et d’éducation, devait cohabiter avec celui qui doit faire respecter ces règles. Et ce qui arriverait si l’homme qui
      doit lui enseigner la discipline était une personne qui n’attend plus rien de la vie, parce qu’il sent qu’il a tout fait de travers et qu’il n’a plus envie de recommencer. »

      Leonardo D’Agostini, Dossier de presse

    • Réalisation
      Leonardo D’Agostini
    • Scenario
      Giulia Steigerwalt, Antonella Lattanzi, Leonardo D’Agostini
    • Image
      Michele Paradisi
    • Montage
      Gianni Vezzosi
    • Musique
      Stefano Ratchev, Mattia Carratello
    • Producer (s)
      Matteo Rovere, Sydney Sibilia
    • Productions
      Groelandia, Rai Cinema en association avec 3 Marys Entertainment, avec le soutien de Regione Lazio
    • Distribution France
      Destiny Film
    • Vente à l’étranger
      True Colours - Glorious Films
    • Interprètes
      Stefano Accorsi, Andrea Carpenzano, Ludovica Martino, Anita Caprioli, Mario Sgueglia, Giorgio Ridarelli, Massimo Popolizio, Camilla Semino Favro, Giulio Maroncelli
    • Année
      2019
    • Durée
      105 min
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom